DIVERTISSEMENT
17/11/2013 10:14 EST | Actualisé 17/01/2014 05:12 EST

«Découverte» : premier regard sur la tragédie de Lac-Mégantic

Ici Radio-Canada

L'émission Découverte consacre son édition de ce soir au drame survenu à Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier, quand un convoi pétrolier de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) a déraillé, puis explosé, causant ainsi le décès de 47 personnes. Dans quatre reportages très précis et détaillés, respectueux, complètement dépourvus de sensationnalisme même si certaines images sont difficiles à regarder, on soulève des faits qui, l'espère-t-on, généreront des pistes de réflexion pour les enquêtes toujours en cours.

En premier lieu, on retrace le fil des événements de cette nuit meurtrière, à partir du vendredi 5 juillet, à 23h. On assiste aux efforts surhumains des pompiers pour maîtriser l'incendie dans les heures qui ont suivi. Au début, les secours croyaient qu'il s'agissait d'un écrasement d'avion. Ensuite, on analyse les causes exactes de l'accident en étudiant le système de freinage du train et la nature du pétrole qui y était contenu, lequel provenait du Dakota du Nord et s'avérait plus inflammable qu'on le croyait. Les enquêteurs ont prélevé des pièces de métal sur le site, et ont découvert les composantes des wagons, qui étaient susceptibles d'exploser et de causer bien des dommages.

Puis, on apprend que, le feu ayant ravagé Lac-Mégantic pendant 36 heures, il ne restait que des fragments de corps lorsque les spécialistes de médecine légale sont arrivés sur les lieux pour l'identification des victimes. Certains avaient été protégés par des murs de briques et étaient ainsi plus faciles à retrouver, mais l'espace délimité par le Musi-Café a compliqué considérablement la tâche, puisque 27 personnes s'y trouvaient. On s'est principalement servi des échantillons dentaires pour identifier les gens, et 39 personnes sur 47 ont pu être reconnues officiellement, un résultat qui n'aurait même pas été envisageable il y a 10 ans. Les recherches se poursuivent dans des laboratoires de Thunder Bay, New York et en Bosnie pour retracer les autres. Ces démarches sont cruciales pour aider les proches à faire leur deuil des disparus, a soutenu l'animateur, Charles Tisseyre, au cours du visionnement de presse de cette mouture spéciale de Découverte, la semaine dernière.

Enfin, le dernier segment parle des conséquences environnementales de la catastrophe, des 250 000 litres de pétrole qui se sont déversés dans les cours d'eau des alentours, des 43 millions de litres d'eau souillée qui ont été pompés, et de la contamination du sol, qui s'élèverait au niveau le plus élevé des critères de contamination. La décontamination s'échelonnera sur 12 à 18 mois, et le suivi environnemental, sur encore plusieurs années.

Émission nécessaire

L'équipe de Découverte a commencé à bosser sur ces reportages au mois d'août. Dans toutes les informations fournies, on tient compte du fait que l'actualité, dans ce dossier, évolue constamment. C'est d'ailleurs cet aspect qui fait dire à Charles Tisseyre que, quatre mois et demi après la tragédie, il n'est pas trop tôt pour en tracer un premier bilan technique.

«L'enquête va durer longtemps et progresser dans le temps, a-t-il spécifié. À ce stade-ci, un premier regard était possible et logique, voire nécessaire. On a vu beaucoup de reportages sur l'aspect humain, mais ici, on se penche sur des faits scientifiquement vérifiables, qui expliquent ce qui s'est passé. Dans quelques mois, on aura des réponses définitives, mais d'ici là, nous n'avons rien avancé qui n'a pas été rigoureusement prouvé.»

Bien sûr, on a contacté la mairesse de la communauté, Colette Roy-Laroche, avant d'entreprendre quelque démarche que ce soit, entre autres pour la portion où il est question de l'identification des victimes. D'ailleurs, les échantillons montrés à l'écran ne sont pas réellement ceux des personnes touchées.

Découverte, dimanche, à 18h30, à Ici Radio-Canada Télé, et en rediffusion sur Explora et RDI dans la semaine suivante.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic