NOUVELLES
16/11/2013 07:26 EST | Actualisé 16/01/2014 05:12 EST

Un Texan ayant tué une gardienne est condamné à la peine capitale

DALLAS - Un résidant de Dallas a été condamné à mort, samedi, pour avoir tué la gardienne de ses enfants afin de l'empêcher d'affirmer devant un tribunal qu'il l'avait violée.

Franklin Davis a admis en cour avoir tué Shania Gray, une adolescente de 16 ans, décrivant la façon dont il l'avait attirée dans sa voiture à l'extérieur de l'école, comment il l'avait tuée avec une arme à feu et jeté son corps dans une rivière. Il dit toutefois l'avoir assassinée par vengeance et par haine, et non pas pour bloquer une affaire d'agression sexuelle pour laquelle un procès allait avoir lieu incessamment.

Un jury de Dallas a reconnu Davis coupable, mardi, avant de le condamner à mort.

La plupart des gens ne savaient pas que l'adolescente, connue comme une jeune femme sympathique qui jouait au basketball dans l'entrée familiale, se trouvait au coeur du dossier d'agression sexuelle monté contre Davis.

Sa mère a déclaré à la police de Mesquite, en banlieue de Dallas, que Davis avait sexuellement agressé sa fille lorsqu'elle gardait ses enfants. Davis lui a exposé ses parties génitales et a eu des relations sexuelles avec elle à quatre reprises en 2011, selon des documents de la police.

L'accusé a continué de nier les allégations lors du procès.

«Elle a menti», a-t-il déclaré à la barre des témoins, selon la chaîne de télévision KTVT. «Elle a ruiné mon existence. Elle m'a tout pris, tout ce pourquoi j'avais travaillé si fort. Elle l'a pris.»

Dans les jours précédant le meurtre de Mme Gray, Davis l'a appelée et lui a envoyé des messages texte prétendant être un garçon et lui posant des questions à propos de l'affaire d'agression sexuelle. Le jour du meurtre, l'adolescente a reçu un message texte lui disant que son nouvel ami se trouvait à l'extérieur de son école pour lui faire une surprise.

Les avocats de la défense ont plaidé qu'il tentait d'effectuer sa propre enquête, après que la police ne l'eut pas fait. Mais les procureurs ont rejeté cette thèse.

«Vous le savez, je le sais et il le sait», a dit le procureur Russell Wilson aux jurés, selon le Dallas Morning News.

PLUS:pc