NOUVELLES
16/11/2013 03:26 EST | Actualisé 16/01/2014 05:12 EST

Le retour du vieux logo des croustilles Yum Yum présentant un enfant autochtone fait tiquer

MONTRÉAL - Une entreprise québécoise de fabrication de grignotines, Krispy Kernels, ne reviendra pas sur son idée de ramener un vieux logo populaire présentant un enfant autochtone portant un vêtement traditionnel et un bandeau muni d'une plume.

yum yum

Les produits de la compagnie ont en effet suscité des critiques dans le cadre d'une campagne publicitaire des Fêtes mettant en vedette ce vieux logo qui ne se trouvait plus sur le marché depuis plus de 20 ans.

Le logo apposé sur ses sacs de croustilles fut bien connu au Québec pendant des décennies.

L'image en question est tout d'abord apparue lors de la fondation de l'entreprise, en 1959, et est disparue des étalages en 1990, pendant la crise d'Oka.

Désormais, le logo est de retour pour une brève période dans le cadre de cette campagne publicitaire ayant cours jusqu'à Noël. Les commerces ont commencé à stocker ces emballages disponibles pour une durée limitée, et les consommateurs peuvent aussi se faire photographier près d'une réplique grandeur nature de la mascotte pour gagner des prix.

La campagne est lancée alors qu'un débat fait rage à propos des logos d'équipes sportives américaines représentant les Premières Nations, ainsi que les manifestations du mouvement Idle No More qui se poursuivent au Canada.

Krispy Kernels n'a pas voulu accorder d'entrevue, mais, lors d'entretiens donnés avant un «blackout» médiatique, a dit être surprise par certaines réactions négatives.

Une porte-parole a aussi défendu la décision dans le cadre de la campagne de marketing, qui renvoie à l'emballage des années 1960.

INOLTRE SU HUFFPOST

Manifestation Idle No More à Montréal