NOUVELLES
15/11/2013 10:30 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Six candidates européennes et asiatiques

Six villes européennes et asiatiques ont posé leur candidature en vue d'organiser les Jeux olympiques d'hiver de 2022.

Les villes en lice sont Almaty (Kazakhstan), Pékin (Chine), Cracovie (Pologne), Lviv (Ukraine), Oslo (Norvège) et Stockholm (Suède).

La date limite pour envoyer une demande était le 14 novembre à minuit.

L'élection de la ville hôtesse se déroulera le 31 juillet 2015 dans une rencontre du Comité international olympique (CIO), prévue à Kuala Lumpur.

Le président du CIO, Thomas Bach, estime que ces villes et les personnes qui les soutiennent comprennent les avantages qu'offrent les Jeux olympiques et l'héritage qu'une édition des Jeux peut léguer à leur région.

Les six villes requérantes seront invitées à un séminaire, du 4 au 6 décembre prochains, à Lausanne, en Suisse. Elles seront aussi conviées à un programme d'observation adapté à leurs besoins durant les Jeux olympiques de Sotchi.

Tokyo maintient le cap pour 2020

Les organisateurs des Jeux olympiques d'été de 2020, à Tokyo, maintiennent leur plan de construire un stade de 80 000 sièges, malgré les critiques au sujet de ses coûts.

C'est ce qu'a annoncé le président du Comité olympique japonais, Tsunekazu Takeda, vendredi.

En réponse aux reproches, le Japon réduira les dépenses prévues pour son stade principal. Cela ne signifie pas pour autant qu'il sera plus petit, assure Takeda.

Le budget original prévu pour le stade était de 300 milliards de yens (3,13 milliards $CA). Le gouvernement japonais croit pouvoir alléger la facture à 130 milliards de yens (1, 35 milliard $CA).

Les autorités japonaises n'ont pas annoncé comment elles procéderaient pour réduire leurs dépenses. Elles affirment toutefois qu'elles respecteront la conception originale.

PLUS:rc