NOUVELLES
15/11/2013 12:57 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Projet de silos à l'anse au Foulon: Véronique Lalande mise en demeure par Arrimage Québec

Radio-Canada

Arrimage Québec a fait parvenir une mise en demeure à Véronique Lalande pour qu'elle cesse ses propos « diffamatoires » à l'endroit de l'entreprise.

La compagnie Arrimage Québec affirme que la citoyenne à l'origine des révélations sur la poussière rouge dans l'air de Limoilou porte atteinte à sa réputation en la traitant de « très mauvaise citoyenne corporative » auprès de son client Rentech.

Au nom du comité Vigilance port de Québec, Véronique Lalande a fait parvenir un courriel à l'entreprise californienne où elle soulève des questions quant au projet de silos à l'anse au Foulon. L'entreprise Rentech fabrique les granules de bois qui transiteront éventuellement par le terminal.

Véronique Lalande soutient ne jamais avoir cité « précisément » Arrimage Québec dans ses propos. « La compagnie Arrimage n'est nommée, ni même implicitement visée dans aucune des phrases pourtant c'est elle qui m'accuse de la dénigrer en la traitant de mauvaise entreprise citoyenne », affirme Véronique Lalande.

La citoyenne se dit convaincue que l'entreprise Arrimage Québec tente de la faire taire. « Je considère que je ne fais rien d'autre que lever un miroir et que s'ils n'aiment pas le reflet qu'ils y voient ils devraient commencer à travailler sur eux plutôt que d'attaquer le miroir. »

La citoyenne invite également la population à faire part de leur commentaire sur le projet de terminal de granules de bois sur sa page Facebook. Véronique Lalande affirme ne pas vouloir l'abandon du projet, mais des modifications majeures sont nécessaires.

« Je leur disais dans le courriel, commencez à travailler à un plan B parce que dans sa forme actuelle le projet que vous entendez mener dans le port de Québec ne passe pas la rampe. »

La mise en demeure adressée à Véronique Lalande prévient que « tous les coups ne sont pas permis dans son combat. » Arrimage Québec précise toutefois qu'elle n'envisage pas de poursuite pour l'instant.

Véronique Lalande est la citoyenne qui a dénoncé publiquement la présence de poussière d'oxyde de fer et de nickel dans le quartier Limoilou à la suite des activités portuaires.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.