POLITIQUE
15/11/2013 03:22 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Les candidates en tchador pourront se tourner vers la CAQ

Getty Images
TEHRAN, IRAN - AUGUST 14: Iranian women in chadors walk at the Holy Shrine mausoleum of Ayatollah Khomeini on August 14, 2012 in Tehran, Iran. (Photo by Franco Czerny/Getty Images)

QUÉBEC _ Les femmes portant le tchador qui se feront fermer la porte du Parti libéral pourront tenter leur chance à la Coalition avenir Québec (CAQ).

Mais pour l'heure, ça ne se bouscule pas au portillon, a confié un porte-parole caquiste.

Le chef de la CAQ, François Legault, a affirmé plus tôt cette semaine qu'il serait à l'aise d'accueillir une candidate ou de côtoyer une élue portant un voile qui laisse à découvert le visage.

"Pas de problème avec ça. En autant qu'on puisse reconnaître la personne, il n'y a pas de problème avec ça", a fait valoir M. Legault, jeudi en point de presse.

"Si un candidat se présente avec un signe religieux et que les gens choisissent de l'élire, il pourra continuer de garder ce signe religieux à l'Assemblée nationale", a-t-il précisé.

Le leader caquiste emboîtait ainsi le pas au député libéral Marc Tanguay,

à l'origine de la sortie courroucée de la libérale Fatima Houda-Pepin contre le vêtement controversé.

Il est cependant fort peu probable de voir s'aligner une femme portant le tchador dans les rangs de la coalition à la prochaine élection.

"C'est aux électeurs de décider, mais c'est tellement impensable qu'une telle personne veuille se présenter pour la CAQ ou pour tout autre parti, c'est purement théorique", a déclaré vendredi l'attaché de presse de l'aile parlementaire, Guillaume Simard-Leduc.

En vertu des statuts de la CAQ, le dernier mot sur le choix des candidats revient au chef lui-même et il semble que les femmes portant le tchador ne figurent pas parmi la liste des recrues potentielles.

En effet, jusqu'ici, "aucune candidate portant le tchador n'a manifesté son intérêt", a indiqué Jean-François Del Torchio, porte-parole de M. Legault.

INOLTRE SU HUFFPOST

La carrière de François Legault