NOUVELLES
15/11/2013 12:56 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

La production des usines a avancé de 0,3% en octobre aux États-Unis

WASHINGTON - Les usines américaines ont augmenté leur production pour un troisième mois consécutif en octobre, la meilleure performance des secteurs des métaux primaires et des meubles ayant contrebalancé le déclin de la production automobile.

La production des fabricants a avancé de 0,3 pour cent le mois dernier, alors qu'elle s'était accrue de 0,1 pour cent en septembre, a indiqué vendredi la Réserve fédérale. La production des usines est la plus importante composante de la production industrielle, qui comprend aussi les activités minières et les services publics.

La production industrielle d'ensemble a retraité de 0,1 pour cent après avoir progressé de 0,7 pour cent en septembre. Le secteur minier, qui comprend l'exploitation pétrolière et gazière, a reculé de 1,6 pour cent après avoir connu une séquence de six mois consécutifs de croissance. La production des services publics a cédé 1,1 pour cent.

Les fabricants ont pris du mieux des derniers mois. Leur production a grimpé dans cinq des six derniers mois. Et les usines ont accéléré leurs embauches ces trois derniers mois, d'après les données sur le marché de l'emploi dévoilés la semaine dernière par le gouvernement.

Les usines sont plus occupées notamment parce que la croissance étrangère s'est remise en marche et parce que la reprise du marché immobilier a entraîné une hausse de la demande pour les meubles et d'autres produits en bois. Les constructeurs automobiles connaissent aussi leur meilleure année depuis la récession au chapitre des ventes, même si la production des véhicules automobiles et des pièces a reculé de 1,3 pour cent en octobre après avoir grimpé lors des deux mois précédents.

La production des métaux primaires comme l'acier a avancé de 1,1 pour cent et celle des meubles a progressé de 1,5 pour cent.

Les économistes se sont montrés encouragés par les gains du secteur manufacturier après les périodes de faiblesse du printemps et du début de l'été. Ils avaient prédit que ces augmentations se poursuivraient, stimulées par la croissance de la demande étrangère et par le moindre impact des mesures de réduction de dépenses et des augmentations d'impôts du gouvernement fédéral.

PLUS:pc