NOUVELLES
15/11/2013 05:36 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

GSP face à un ennemi de taille

Le champion en titre des mi-moyens (170 lbs) du Championnat de combat ultime (UFC), Georges St-Pierre, s'apprête vraisemblablement à disputer le combat le plus difficile de sa carrière, samedi soir.

St-Pierre, surnommé GSP, tentera de défendre son titre au 167e gala de l'UFC contre Johny Hendricks (15-1-0), au MGM Grand Garden Arena de Las Vegas. L'UFC célébrera du coup le 20e anniversaire de sa fondation.

Le Québécois (24-2-0) n'a pas été battu dans l'octogone depuis le 7 avril 2007. La possibilité d'une défaite surprise aux mains de Hendricks peut paraître difficilement envisageable, mais plusieurs personnes croient qu'elle est bien réelle.

GSP détient un avantage de sept pouces à la portée contre son adversaire, ce qui pourrait lui permettre de recourir à ses jabs et d'espérer maintenir la distance avec Hendricks.

Cela pourrait toutefois être insuffisant, reconnaît John Danaher, l'un des stratèges du camp St-Pierre. « Hendricks est toujours désavantagé à la portée. Il a un talent extraordinaire pour combler une distance. Ce n'est pas toujours très beau, mais c'est extrêmement efficace. »

Hendricks est déterminé à vaincre St-Pierre. « Mon but est de le tuer, » a-t-il affirmé avant de préciser « Pas dans ce sens, mais le but est de le battre, de le démolir. »

L'Américain est reconnu pour la puissance dévastatrice de ses poings. Il a notamment écrasé Jon Fitch par KO en seulement 12 secondes, en décembre 2011.

L'aspirant au titre ne possède pas qu'une force de frappe impressionnante. Son statut d'ancien champion lutteur de la ligue universitaire américaine fait également de lui un ennemi redoutable dans les combats rapprochés et au sol.

À ce chapitre, il devra cependant démontrer qu'il peut rivaliser avec celui que plusieurs considèrent le meilleur lutteur en arts martiaux mixtes. GSP détient le record pour le nombre de mises au sol (84) et le pourcentage de réussite de mises au sol (75 %). Il a aussi arrêté 88 % des tentatives de mises au sol de ses opposants, un autre sommet.

Le Québécois a maintenu son régime d'entraînement légendaire et se trouve au sommet de sa forme. Le champion et son équipe d'entraîneurs sont passés maîtres dans l'art d'identifier et d'exploiter les faiblesses de leurs ennemis.

Royce Gracie, ancien combattant et maintenant membre du Temple de la renommée de l'UFC, reconnaît que le Québécois « est très bon pour utiliser la stratégie. »

La stratégie consistera à être dominant au sol, à maintenir la distance avec son adversaire et à éviter ses coups explosifs. S'il reste fidèle à ce plan, St-Pierre devrait préserver son titre.

Dans un tel scénario, il établirait une nouvelle marque pour le plus grand nombre de victoires dans le Championnat (12).

Si le combat dure plus de 40 secondes, il surpassera également le record de B. J. Penn au chapitre du temps passé dans l'octogone (5 h 3 min 51 s).

St-Pierre et Hendricks se présenteront à la pesée, vendredi soir.

PLUS:rc