NOUVELLES
15/11/2013 09:58 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

David Desharnais donne la victoire au Canadien en fusillade (PHOTOS)

PC

COLUMBUS, États-Unis - David Desharnais a procuré une victoire de 3-2 au Canadien de Montréal aux dépens des Blue Jackets de Columbus en étant le seul patineur à marquer en tirs de barrage, vendredi.

Deuxième joueur du Canadien (10-8-2) à s'élancer, Desharnais y est allé de la feinte qui l'a si bien servi au cours des dernières saisons: une feinte de lancer pour faire commettre le premier geste au gardien, suivi d'un rapide tir balayé entre les jambières. Curtis McElhinney, auteur de 38 arrêts en temps réglementaire, a mordu et le Canadien a pu mettre fin à série de trois défaites sur les patinoires adverses.

«Je suis content pour lui, il a joué un bon match, a dit l'entraîneur-chef Michel Therrien. Il était prêt. Il a si bien joué que j'ai modifié un trio à un certain moment. C'est sûrement un but qui saura lui redonner confiance. Du moins, on l'espère.»

Desharnais, qui avait été laissé de côté lors de la dernière rencontre et qui ne devait possiblement son retour au jeu qu'à l'absence de Brendan Gallagher, ennuyé par un virus, a ainsi mis fin à la vilaine séquence du Canadien en fusillade, qui n'avait pas marqué en sept lancers jusque-là cette saison. Alex Galchenyuk, après avoir momentanément perdu la rondelle, était devenu le septième «arrêté» du Tricolore juste avant.

«C'était clair pour moi qu'il allait être des tirs de barrage, a dit Therrien. C'est une question de pourcentage. Quand tu regardes les gars qui ont connu du succès et que tu vois des gars à 45, 50 pour cent d'efficacité, ils méritent d'être là.»

La victoire du Tricolore a été confirmée quand Ryan Johansen, troisième tireur des Jackets (6-10-3), a vu son tir bloqué par les jambières de Peter Budaj. Le cerbère du CH avait auparavant bloqué de la mitaine les tirs de Mark Letestu et d'Artem Anisimov.

Galchenyuk, son quatrième en toute fin de première période, et Lars Eller, son septième de la campagne, en avantage numérique, ont été les marqueurs du Canadien, qui ont bénéficié des 23 arrêts de Budaj, dont quatre en prolongation seulement, alors que le Canadien n'a pas été en mesure de décocher un seul tir vers le filet des Jackets.

R.J. Umberger et Anisimov — sur un jeu des plus bizarres — ont marqué les buts des Blue Jackets, qui subissent ainsi un troisième revers d'affilée. Toutes ces défaites ont été subies en temps supplémentaire.

Le Canadien s'est mis dans le pétrin très tôt dans la rencontre, quand P.K. Subban et Eller ont écopé coup sur coup des pénalités, mais les Jackets n'ont pas été en mesure de profiter de cette indiscipline. Même en profitant de 36 secondes avec l'avantage de deux patineurs, ils n'ont pu s'inscrire à la marque.

Ils réussiront tout de même à marquer les premiers. Umberger a réussi son quatrième de la saison quand son tir au ras la glace a dévié sur le patin de Josh Gorges, qui tentait de repousser Michaël Chaput devant Budaj, qui n'a pas pu refermer assezs rapidement les jambières pour empêcher la rondelle d'entrer dans le filet.

Les Jackets ont joué de chance pour doubler leur avance un peu moins de deux minutes plus tard. Alors qu'il tentait de décocher un lancer, Nikita Nikitin s'est plutôt retrouvé étendu de tout son long. Qu'à cela ne tienne, Anisimov a étiré les bras pour diriger la rondelle vers le filet, qu'elle aurait probablement raté, n'eut été de Daniel Brière, qui a plutôt fait dévier la rondelle derrière son gardien en tentant de l'arrêter au vol. Anisimov a hérité d'un cinquième but sur le jeu.

Galchenyuk a permis au Canadien de rentrer au vestiaire avec un retard d'un but seulement en marquant avec seulement huit secondes à faire. Fedor Tyutin s'est fait soutirer le disque par l'attaquant du Canadien dans sa zone et ce dernier s'est dirigé seul vers McElhinney, qu'il a déjoué du côté du bâton après lui avoir servi une belle feinte.

Le Tricolore a complètement dominé la deuxième, dirigeant 15 lancers contre seulement six pour les Jackets, et il a profité de son deuxième jeu de puissance pour créer l'égalité. Eller, bien posté dans l'enclave, a sauté sur un retour de lancer de Daniel Brière, qui avait lui-même profité de celui de Markov pour déséquilibrer McElhinney. Il s'agit d'un deuxième point en autant de matchs à son retour au jeu pour Brière.

Les troisième et quatrième périodes n'ont pu faire de maître, pavant la voie à la fusillade et au moment de gloire de Desharnais.

INOLTRE SU HUFFPOST

CH vs Blue Jackets (rencontre du 15 novembre 2013)
La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos