NOUVELLES
15/11/2013 09:02 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Chiefs-Broncos: un match très attendu dans la section Ouest de l'Américaine

KANSAS CITY, États-Unis - Alex Smith n'est pas vraiment le genre à vouloir étirer les montées.

Le quart des Chiefs aime jouer en mode intense, et l'idée de ralentir pour limiter le temps de jeu de l'attaque adverse ne lui vient pas naturellement. Il reste que ça pourrait être la clé contre les Broncos à Denver (8-1), dimanche soir.

On a accordé beaucoup d'attention au choc entre l'attaque à haut rendement de Peyton Manning et la défense coriace de Kansas City (9-0), menée par Tamba Hali et Justin Houston, mais ce seront peut-être les autres brigades qui auront un rôle déterminant.

«J'ai entendu parler de cette stratégie de garder leur attaque sur les lignes de côté, mais c'est loin de nos préoccupations, a dit Smith. Il faut avant tout de la précision et de l'exécution. Si votre mentalité est d'empêcher l'autre attaque de jouer, c'est difficile de se donner la chance de marquer.»

Smith a la réputation d'être un «gestionnaire de match», ce qui n'est pas forcément négatif. Il ne va peut-être pas atteindre 300 verges aériennes ou trois passes de touché, comme Manning peut le faire, mais il est moins susceptible d'échapper le ballon ou d'être intercepté, le genre d'erreurs qui peuvent faire la différence entre une victoire ou une défaite.

Les Chiefs sont au cinquième rang de la NFL pour le temps de possession, ce qui aide une défense bien reposée à connaître autant de succès. L'unité domine la ligue pour les sacs et se classe huitième pour les verges allouées.

Le coordonnateur de l'attaque des Chiefs, Doug Pederson, concède qu'il favorise un style grugeant beaucoup de temps au tableau - ce n'est pas pour rien si Jamaal Charles domine l'Américaine pour les verges au sol. Et même si ça risque de ne pas plaire à Smith, Pederson reconnaît aussi que les Chiefs ont de meilleures chances de gagner en gardant le ballon aussi longtemps que possible. Les Broncos sont de loin les plus productifs de la NFL avec 41,2 points par match, en moyenne.

L'attaque des Chiefs n'a pas réussi de touché depuis le deuxième quart contre les Browns, le 27 octobre. Le 3 novembre ce sont des placements et des touchés de la défense qui ont mené le club à la victoire, à Buffalo, puis l'équipe a eu congé la semaine suivante. La brigade devra mieux faire contre les Broncos, dont la défense est dans le tiers inférieur de la ligue pour les verges concédées et les points alloués, notamment.

PLUS:pc