NOUVELLES
15/11/2013 04:10 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Bernard Pelchat signe un livre sur l'homosexualité en région

Bernard Pelchat, connu dans le milieu culturel de Québec comme l'un des fondateurs du Grand Théâtre, publie un court roman intitulé Hôtel Victoire.

L'histoire qui se déroule dans un village des Cantons-de-l'Est, en 1950, raconte l'itinéraire difficile d'une famille dont les deux plus jeunes enfants sont homosexuels.

Bernard Pelchat s'est inspiré d'une histoire de famille pour écrire Hôtel Victoire. Ses grands-parents, qui possédaient un hôtel dans le village de Scott, ont autrefois vendu leur hôtel et quitté le village sous la pression des habitants du village qui avaient réagi fortement à l'homosexualité des deux jeunes.

L'auteur aborde dans ce récit la notion d'intimidation. « J'ai essayé d'appliquer ça là-dessus et de décrire un peu ce que pouvait être une entreprise d'oppression et de chantage à l'époque de 1950 au moment où des parents découvrent que leurs enfants sont homosexuels et qu'ils doivent composer avec ça », mentionne Bernard Pelchat.

« J'ai romancé un peu le fait que les parents quittent le village sous l'oppression comme mes grands-parents l'on fait en leur donnant le choix de dire qu'ils quittaient pour permettre à leurs enfants de vivre selon leur nature », poursuit l'auteur.

Bernard Pelchat fait raconter l'histoire par les objets : les draps, la caisse, l'eau, la vieille banquette, plutôt que par une narration traditionnelle. « Ça permet l'anonymat des villageois, le filtre entre ce que la famille subit et les personnes qui lui font subir ça », explique l'auteur quant à ce procédé de narration.

Hôtel Victoire, qui compte 105 pages, est publié aux éditions AZ Création.

PLUS:rc