DIVERTISSEMENT
15/11/2013 08:33 EST | Actualisé 15/01/2014 05:12 EST

Alter Ego: nouvelle sensation des ondes radiophoniques

Robert Gilbert

Vous avez assurément entendu leurs tubes Catch Me If You Can, Déjà oublié, Dirty Little Tricks et leur récent extrait, Toi, à la radio dans la dernière année. Leur son pop-rock vitaminé se compare à celui de Marie-Mai et, sur scène, ils déplacent de l’air au moyen de chorégraphies rythmées. Les dix membres de la formation Alter Ego lançaient jeudi un premier album de chansons originales, eux qui, jusqu’ici, se consacraient surtout à des revues musicales.

L’aventure a débuté il y a une vingtaine d’années. À l’époque, Alter Ego était formé de quatre musiciens et d’un chanteur. De fil en aiguille, des demoiselles se sont jointes au groupe, puis d’autres garçons, et l’ensemble s’est agrandi. Aujourd’hui, cinq chanteuses et deux chanteurs sont les voix du collectif, et les dix têtes d’affiche font partie de toutes les danses. Trois musiciens les accompagnent sur la route, de même qu’un technicien et un éclairagiste. Tout ce beau monde est âgé de 22 à 39 ans et est originaire de Québec, Montréal, Repentigny et Laval.

Jusqu’à 2012, Alter Ego construisait uniquement ses spectacles autour de reprises de succès des années 1970 à aujourd’hui et de numéros endiablés, allant du disco au hip-hop.

«Au début, on jouait dans des cabanes à sucre, dans des petits bars, ici et là, raconte Soienielle Lamarche, l’aînée du groupe. Puis, le show a grossi. On change continuellement de tableaux, de styles, de costumes. En fait, on a au-dessus de 150 costumes de toutes les époques, des perruques jusqu’aux souliers.»

Or, si la bande continue de s’éclater dans ces prestations à grand déploiement – elle a déjà sillonné le Canada, les États-Unis et la Chine avec ce concept, et souhaite voyager encore -, elle a désormais une corde de plus à son arc : la composition de morceaux originaux.

«On a enregistré un premier titre, Catch Me If You Can, pour le plaisir, il y a un an et demi, se souvient Soienielle. On l’a envoyé aux radios et, à notre grande surprise, c’a tout de suite marché! On en a ensuite fait une autre, puis une autre, et nous voilà rendus avec un album. On n’en revient pas! On est super contents! Toutes nos chansons nous ressemblent, elles bougent, elles sont entraînantes.»

Alter Ego compte éventuellement démarrer un projet de tournée parallèle avec le matériel de son disque éponyme, si la réponse des admirateurs est favorable. D’ici là, les troupes insèrent un pot-pourri de leurs pièces dans leurs revues, qu’elles présentent surtout les fins de semaine. L’album est présentement disponible en magasin.

Voici quelques photos du lancement ouvert au public, qui avait lieu au National.

EN IMAGES:

Alter Ego sur scène

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.