NOUVELLES
14/11/2013 02:28 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Subban, comme Bergevin

Marc Bergevin ne commente jamais les négociations de contrat sur la place publique. Ça tombe bien pour lui, P.K. Subban l'a imité jeudi.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

Le dynamique défenseur a été bombardé de questions sur l'amorce des négociations entre son agent, Don Meehan, et l'état-major du Canadien.

« Nous avons de la difficulté à gagner nos matchs, a rappelé Subban, au sujet de la séquence de cinq défaites en six sorties que traverse le CH. Plusieurs joueurs se retrouvent dans la même situation que moi. Ça serait injuste de parler seulement de mon dossier. J'aime mieux parler de l'équipe.

« Par respect pour l'organisation et pour mon agent, je préfère ne pas en parler, a-t-il ajouté, lorsque relancé sur le sujet. Je fais confiance aux gens en place. C'est la réponse classique, mais c'est le plus que je puisse dire. Ça serait possiblement différent en été, mais pendant la saison, je préfère parler de l'équipe. »

L'autre moitié du duo

C'est une situation délicate à laquelle Bergevin devra s'attaquer dans les prochaines semaines, puisque les deux membres de son duo d'arrières numéro 1 n'ont pas d'entente en poche pour la saison 2014-2015. Subban deviendra joueur autonome avec compensation, tandis que Markov le sera sans compensation.

Les deux passent essentiellement 25 minutes par match sur la glace, et ils sont grandement responsables du 2e rang du Canadien dans la LNH en avantage numérique (23,6 %).

Subban craint-il de perdre celui qui place avec une précision chirurgicale la rondelle sur la lame de son bâton à la ligne bleue, et qui lui a permis de tirer 20 fois au filet au cours des 3 derniers matchs?

« Andrei est un très bon défenseur, un de mes joueurs préférés. J'aimerais jouer le plus longtemps possible avec lui. Si tu parles aux autres défenseurs, je suis convaincu qu'ils répondraient aussi qu'ils adorent jouer avec lui. »

Le dossier Markov s'annonce toutefois plus compliqué que celui de Subban. Le Russe a en effet remercié Meehan récemment, une information confirmée par l'agent à Radio-Canada Sports. L'identité de son remplaçant demeure nébuleuse.

Malgré la perte de Markov, Meehan représente un fort contingent de la défense montréalaise avec Subban, Raphael Diaz, Alexei Emelin, de même que Francis Bouillon, par l'entremise de l'associé de Meehan, Bob Perno.

Et Sotchi?

Outre son contrat, les Jeux olympiques représentent une autre distraction potentielle dans l'entourage de Subban.

Malgré son immense talent, le numéro 76 se trouve dans une situation difficile, puisqu'Équipe Canada regorge de droitiers, avec les Shea Weber, Drew Doughty et autres Alex Pietrangelo. Cette situation et des murmures émanant de la direction de l'équipe ici et là laissent croire que sa place est loin d'être assurée.

Subban porte-t-il attention aux différentes prédictions?

« Pas vraiment. La meilleure chose que j'ai faite a été de travailler à Sportsnet pendant le lock-out. Ça m'a permis de voir le travail d'un analyste. Tu peux dire ce que tu veux à la télévision, donc pourquoi prendrais-je ce qu'ils disent au sérieux? Je pourrais dire que Pat Hickey (NDLR : vénérable journaliste à The Gazette) sera le gardien partant du Canada! »

Décidément, Subban était en verve jeudi matin.

PLUS:rc