NOUVELLES
14/11/2013 05:49 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Rob Ford à Toronto, une folle nuit de la Saint-Patrick

Steve Russell via Getty Images
TORONTO, ON- NOVEMBER 13 - Toronto Mayor Rob Ford gestures as he has the last word during debate on councillor Denzil Minnan-Wong's motion at City Hall in Toronto. November 13, 2013. (Steve Russell/Toronto Star via Getty Images)

Avec la publication de nouveaux documents par la justice, le maire de Toronto Rob Ford apparaît un peu plus sous son côté trouble avec consommation de drogues diverses et d'alcool ou s'affichant avec de présumées prostituées.

Au départ destiné à confondre un présumé trafiquant de drogue, Alessandro Lisi -également ami et chauffeur occasionnel du maire de Toronto--, un rapport d'enquête transmis à la justice commence à révéler les fréquentations et frasques de Rob Ford.

L'actuel chef de cabinet du maire Earl Provost, et ses anciens collaborateurs Brooks Barnett et Isaac Ransom, ont dépeint une folle nuit de la Saint-Patrick, le 17 mars 2012.

Tous trois étaient de la fête commencée dans le bureau du maire à l'hôtel de ville. Dernier arrivé, Isaac Ransom a décrit aux policiers qu'une jeune fille aux yeux bleus, prénommée Alana, et supposée être une prostituée, était de la partie.

Dans son témoignage, M. Ransom fait état de rumeurs en ville disant que Rob Ford "fait appel à des escorts ou des prostituées" et qu'Alana avait été auparavant aperçue à une soirée d'enterrement de vie de garçon à laquelle assistait Rob Ford.

Toujours selon le même témoignage -transmis mercredi à un avocat mandaté par les médias--, Isaac Ransom affirme que les collaborateurs du maire l'auraient dissuadé de fumer du cannabis apporté par la jeune femme.

Après avoir bu un demi-litre de Vodka, le maire et une partie du groupe de fêtards ont alors pris un taxi pour se rendre au Bier Markt, un bar restaurant en ville où le maire semblait avoir ses habitudes. Le maire aurait tenu des propos racistes envers le chauffeur d'origine pakistanaise, a dit Isaac Ransom, tenant cela de ses collègues du cabinet.

Un serveur du Bier Markt, dans son témoignage à la police, a raconté être entré dans un salon privé avec une commande de poutine, un plat traditionnel canadien de frites et de fromage fondu, et qu'il a alors vu le maire et une femme "tournés l'un vers l'autre avec chacun la tête penchée et, dos à la table, les a entendus chacun inhaler fortement".

"Ne dis à personne ce que tu as vu ce soir", aurait dit au serveur Brooks Barnett, un collaborateur qui a quitté le cabinet du maire la semaine dernière, en lui demandant son nom.

De retour dans son bureau plus tard dans la soirée, Rob Ford "criant de façon incontrôlée, a agressé Brooks Barnett, et poussé violemment Earl Provost" pour leurs supposées accointances avec le parti libéral. Le maire Rob Ford est proche des conservateurs au pouvoir au Canada.

Pendant la même nuit, le maire aurait lancé des obscénités à l'adresse d'une femme de son cabinet et à une personne chargée de la sécurité à l'hôtel de ville, selon les témoignages consignés dans le rapport de 500 pages qui renferme aussi le déroulé de filatures et des photos du maire avec des présumés trafiquants.

Selon les documents, Earl Provost aurait raconté avoir vu Rob Ford prendre un cachet d'oxycodone, un puissant sédatif proche de la morphine. Un ancien conseiller, George Christopoulos, aurait affirmé que ce médicament avait été délivré au maire sur ordonnance médicale afin de traiter une infection de l'oesophage.

En dépit des recommandations de ses collaborateurs, Rob Ford serait monté totalement ivre dans sa voiture avant de regagner son domicile.

Isaac Ransom a confié aux policiers que le maire n'avait aucun souvenir de cet incident après en avoir été informé par Earl Provost.

Début novembre, après avoir confessé avoir fumé du crack, le maire Ford avait aussi parlé de ses "erreurs" comme par exemple la nuit de la Saint-Patrick. Un mail des services de sécurité de la ville, reproduit par les journaux, décrivait dans le détail cette soirée au cours de laquelle Rob Ford était manifestement "ivre" et violent avec ses collaborateurs.

Best Rob Ford GIFs



Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.