NOUVELLES
14/11/2013 04:43 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Rob Ford: les autorités d'Ontario prêtes à intervenir

Lucas Oleniuk via Getty Images
TORONTO, ON - JUNE 21: Toronto Mayor Rob Ford held a press conference at City Hall Friday afternoon in response to possible provincial funding cuts to the city. (Lucas Oleniuk/Toronto Star via Getty Images)

TORONTO - La première ministre de la province canadienne d'Ontario Kathleen Wynne a ouvert la porte jeudi à une éventuelle intervention de son gouvernement pour destituer le maire de Toronto, dont la crédibilité ne cesse de s'étioler depuis les révélations de ses frasques.

"Toronto est bien plus importante qu'un seul homme politique ou un seul gouvernement.(...) Et nous allons travailler ensemble pour nous assurer que les intérêts des gens soient bien servis", a fait valoir Mme Wynne dans une déclaration à la presse.

Le controversé maire de Toronto, capitale d'Ontario et quatrième ville d'Amérique du Nord, Rob Ford, est visé par de nouvelles allégations de consommation de drogues, de fréquentations de prostituées et de soirées de débauches à l'hôtel de ville. M. Ford a démenti fermement jeudi ces accusations.

Le conseil municipal a voté à une large majorité mercredi une résolution non-contraignante lui demandant de se retirer temporairement, le temps de "régler ses problèmes personnels", ce qu'a catégoriquement refusé l'édile.

Le gouvernement ontarien pourrait se donner les moyens légaux pour destituer M. Ford et Mme Wynne, qui avait déjà précédemment fait part de sa "préoccupation" à l'égard des frasques du maire, a détaillé jeudi le cadre d'une éventuelle intervention en ce sens.

"C'est au niveau du gouvernement municipal de trouver une solution aux problèmes actuels", a-t-elle rappelé.

Si le conseil municipal --dont les élus ont tourné le dos à M. Ford jeudi alors qu'il s'exprimait-- "indiquait clairement qu'il ne lui était plus possible de fonctionner", alors l'Ontario étudierait les recours possibles.

Une décision du gouvernement provincial ne saurait être prise que s'il y a unanimité chez les députés de l'Ontario, a insisté Mme Wynne.

Son intervention apparaît comme une main tendue au conseil municipal de Toronto: les élus doivent en effet étudier vendredi une motion visant à transférer une partie des attributions du maire à son numéro deux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rob Ford ne démissionnera pas
Rob Ford avoue avoir fumé du crack