NOUVELLES
14/11/2013 10:33 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Première infection humaine d'une souche de la grippe aviaire

LONDRES - Une souche de la grippe aviaire que les scientifiques croyaient incapable d'infecter les humains a été décelée chez une Taïwanaise, une découverte qui inquiète les médecins qui craignent de voir une épidémie déferler sur la planète.

Sur une note plus positive, deux entreprises pharmaceutiques ont rapporté des essais cliniques encourageants concernant des vaccins contre une souche différente de la grippe aviaire qui se répand en Chine depuis qu'elle a été identifiée au printemps.

La Taïwanaise de 20 ans avait été hospitalisée en mai en raison d'une infection pulmonaire. Elle a reçu son congé après un traitement au Tamiflu et aux antibiotiques. Des experts ont plus tard déterminé qu'elle avait été infectée par la souche H6N1, qui circule amplement parmi les volailles de l'île, même si elle n'avait eu aucun contact avec des oiseaux.

Cette découverte a été annoncée jeudi par le journal medical Lancet Respiratory Medicine.

Par ailleurs, la firme pharmaceutique américaine et la suisse Novartis ont toutes deux annoncé que deux doses de leurs vaccins contre la souche H7N9 semblent conférer une protection immunitaire efficace. Les résultats de Novavax ont été publiés mercredi dans le New England Journal of Medicine, tandis que ceux de Novartis n'ont pas encore été rendus publics.

Enfin, un homme de 29 ans est devenu la 14e personne à succomber à la souche H5N1 au Cambodge cette année. L'homme est décédé le 6 novembre après avoir souffert d'une fièvre, d'un mal de tête, d'une toux, de douleurs à la poitrine, de diarrhées, de vomissements et de convulsions.

PLUS:pc