NOUVELLES
14/11/2013 02:11 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Paul McCartney demande à Vladimir Poutine de libérer les militants de Greenpeace

LONDRES - Paul McCartney demande au président russe Vladimir Poutine de libérer 30 personnes arrêtées pendant une manifestation de Greenpeace près d'une plateforme pétrolière dans l'Arctique, il y a deux mois.

Dans une lettre commençant par «Cher Vladimir», l'ex-Beatle dit à Poutine avoir écrit la chanson «Back in the U.S.S.R.» dans les années 1960, «à l'époque où ce n'était pas à la mode, pour les Anglais, de dire de belles choses au sujet de votre pays».

Citant une parole de la chanson, «Gee it's good to be back home» («Que c'est bon d'être de retour à la maison»), McCartney demande s'il pouvait faire en sorte que ce soit vrai pour les prisonniers de Greenpeace.

Les 28 manifestants, un photographe et un vidéaste travaillant pour Greenpeace ont été arrêtés à bord de leur navire, l'«Arctic Sunrise», le 18 septembre dernier. Ils ont d'abord été accusé de piraterie, puis d'«hooliganisme».

PLUS:pc