NOUVELLES
14/11/2013 05:14 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Lac-Mégantic : les citoyens sont invités à se joindre au recours collectif

Getty
Scorched oil tankers remain on July 10, 2013 at the train derailment site in Lac-Megantic, Quebec. Edward Bukhardt, CEO of Montreal, Maine and Atlantic Railways Inc.,(MMA) told reporters Wednesday that the train was left running while the engineer spent the night sleeping in a hotel in Nantes, adding that the engineer was following standard 'industry practice.' The train carrying crude oil from North Dakota derailed in the town of Lac-Megantic overnight Friday, causing a massive fire and explosions that killedat least 15 people, with another 45 still missing. AFP PHOTO/STEEVE DUGUAY (Photo credit should read STEEVE DUGUAY/AFP/Getty Images)

L'avocat instigateur du recours collectif à Lac-Mégantic, visant 33 compagnies, espère amasser dix fois plus de noms d'ici la fin de l'année. Actuellement, seulement 300 personnes se sont inscrites.

Quatre mois après la tragédie ferroviaire, qui a fait 47 morts, Me Daniel Larochelle indique que des résidents hésitent encore à s'inscrire au recours collectif. « J'ai des gens qui m'ont dit : "Je ne m'inscrirai pas au recours, parce que j'ai juste perdu deux jours d'ouvrage. Les gens qui ont perdu leurs deux parents, eux, ont besoin de l'avoir l'argent, mais pas moi" », explique Me Larochelle. 

Catégories de victimes

Le recours compte quatre catégories de victimes : décès et blessures, perte d'entreprises/revenu locatif, pertes des locataires ainsi que stress/inconvénients. Toute personne qui correspond à une catégorie de victime que l'on retrouve sur le site Internet du recours collectif fait automatiquement partie de ce recours. 

Me Larochelle affirme que le recours aura plus de poids et qu'il pourra aller chercher plus d'argent s'il atteint son objectif de 3000 noms.

Des discussions hors cour sont engagées avec plusieurs des 33 compagnies visées par le recours collectif. « Quand on embarque une compagnie dans un recours collectif, ça fait une tache à son dossier. Il y a donc un intérêt pour ces compagnies à régler hors cour et à passer à autre chose. 

Me Larochelle a bon espoir d'en arriver à un règlement d'ici deux ans. 

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic