NOUVELLES
14/11/2013 12:34 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Iran: pause dans l'expansion des acitvités nucléaires

AP
FILE - In this Oct. 26, 2010 file photo, a worker rides a bicycle in front of the reactor building of the Bushehr nuclear power plant, just outside the southern city of Bushehr, Iran. Israel has led the speculation that Iran could be moving closer to having all the pieces ready for a nuclear weapon. Israel also fears the negotiations could leave intact the mainstays of Iran's nuclear network: The ability to enrich uranium and produce atomic fuel. (AP Photo/Mehr News Agency, Majid Asgaripour, File)

VIENNE (AFP) - L'Iran a fait une pause dans l'expansion de sa production et de ses sites nucléaires ces trois derniers mois, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique diffusé jeudi.

Seules quatre nouvelles centrifugeuses étaient en activité sur son site d'enrichissement d'uranium de Natanz et le taux de production de l'uranium enrichi à 5 et à 20% est "resté similaire", a précisé l'agence onusienne dans ce rapport.

De même source, l'Iran n'a pas commencé à mettre en oeuvre de centrifugeuse de nouvelle génération IR-2M et "aucun composant majeur" n'a été mis en place au réacteur en cours de construction à Arak.

Les centrifugeuses de type IR-2M préoccupent la communauté internationale, car elles réduisent en principe le temps dont l'Iran aurait besoin pour produire une quantité suffisante d'uranium enrichi susceptible d'entrer dans la composition d'une bombe nucléaire.

Le réacteur d'Arak, pour sa part, pourrait fournir à l'Iran du plutonium, offrant une alternative à l'uranium en vue d'élaborer une telle bombe.

Le nouveau rapport trimestriel de l'AIEA sur l'Iran, premier du genre depuis l'entrée en fonctions du président iranien Hassan Rohani, est publié à quelques jours de nouvelles négociations à Genève entre la république islamique et le groupe des "5+1" (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne).