NOUVELLES
14/11/2013 06:50 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

De nouvelles normes de sécurité ferroviaire gagnent des appuis aux États-Unis

OMAHA, États-Unis - De nouvelles normes de sécurité proposées pour les voitures de train contenant des liquides inflammables ont gagné du soutien de la part de transporteurs ferroviaires américains, jeudi.

On ignore toutefois si les entreprises pétrolières et chimiques qui détiennent la plupart de ces voitures appuieront ces mises à jour devant prévenir les déversements de produits.

L'agence responsable, la Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration, souhaite voir corriger un travers de fabrication dangereux d'un wagon utilisé couramment pour transporter du pétrole et d'autres liquides inflammables d'est en ouest.

Des experts de la sécurité affirment que la voiture DOT-111 a tendance à fendre lors de déraillements ou d'autres accidents majeurs.

Les inquiétudes concernant ces voitures sont avivées en raison de la tragédie du déraillement à Lac-Mégantic en juillet — près de la frontière avec le Maine —, et de la plus grande quantité de pétrole brut transporté par voie ferroviaire.

Les transporteurs ferroviaires américains soutiennent les nouvelles normes de sécurité pour corriger les défauts qui peuvent résulter en la fuite de pétrole brut, d'éthanol et d'autres substances lors d'accidents.

Ed Hamberger, président d'un regroupement commercial, l'Association of American Railroads, a affirmé vouloir «agir de manière énergique» pour effacer ces problèmes.

Toutefois, ces transporteurs ferroviaires ne sont généralement pas propriétaires de ces camions-citernes. Les entreprises pétrolières et chimiques qui les possèdent doivent aussi se prononcer sur les règles proposées avant l'échéance du 5 décembre. Le public est aussi invité à commenter sur le site de l'agence.

PLUS:pc