NOUVELLES
14/11/2013 08:12 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

CGI a dépassé les attentes malgré le lancement difficile du site web d'Obamacare

MONTRÉAL - Les clients du Groupe CGI (TSX:GIB.A) n'ont pas été effrayés par les reportages des médias ayant associé l'entreprise technologique au lancement difficile du site web du nouveau programme d'assurance-maladie aux États-Unis, le mois dernier, a affirmé jeudi le président et chef de la direction de CGI, Michael Roach.

M. Roach a indiqué à des analystes que les clients comprenaient de toute évidence le caractère complexe et unique du projet surnommé «Obamacare», qui constitue une portion clé de la stratégie du président américain Barack Obama en matière d'assurance pour les soins de santé.

«Ce n'est pas un simple site web, mais plutôt une plateforme technologique intégrée très complexe qui, pour la première fois, combine le processus de sélection, d'inscription à une assurance et de détermination de l'éligibilité d'une assurance aux subventions du gouvernement, au même endroit et en temps réel», a-t-il dit.

M. Roach a pressé les investisseurs à porter attention au témoignage et aux documents soumis au Congrès des États-Unis, devant lequel a témoigné un responsable de CGI Federal — la filiale américaine de CGI —, plutôt que de se fier à des informations qui, aux yeux de certains observateurs, ont nui à la réputation de CGI à court terme.

Le dirigeant a également estimé solide la performance d'ensemble de l'entreprise au quatrième trimestre et durant l'exercice ayant pris fin le 30 septembre, peu avant le lancement du site web qui a semé la controverse.

«L'exercice fiscal 2013 a clairement été une année de transformation pour CGI. Notre fusion avec Logica nous a donné la plateforme mondiale dont nous avions besoin pour desservir nos clients au pays et à l'étranger», a déclaré M. Roach.

CGI a enregistré au quatrième trimestre un bénéfice net de 141 millions $, ou 44 cents par action, une amélioration par rapport à la perte nette de 168 millions $, ou 58 cents par action, subie lors de la même période un an auparavant.

Excluant les coûts d'intégration de 50,2 millions $ et des ajustements fiscaux défavorables de 26 millions $, le bénéfice net s'est chiffré à 213,6 millions $, soit 67 cents par action, comparativement à 100 millions $, ou 37 cents par action, au même trimestre de l'exercice précédent.

Les revenus de CGI pour le trimestre clos le 30 septembre se sont élevés à 2,45 milliards $, en hausse par rapport à ceux de 1,6 milliard $ du quatrième trimestre de 2012, alors que la société a accru sa présence en Europe de l'Ouest en faisant l'acquisition de Logica.

Les analystes avaient estimé, en moyenne, que CGI réaliserait au quatrième trimestre un bénéfice net ajusté de 62 cents par action, à partir de revenus de 2,52 milliards $, selon les données compilées par Thomson Reuters.

Pour l'ensemble de l'exercice, CGI a fait état d'un bénéfice net de 455,8 millions $, ou 1,44 $ par action, en hausse par rapport à celui de 131,5 millions $, ou 48 cents par action, de l'année précédente. Les revenus annuels ont plus que doublé, à 10,08 milliards $, contre 4,77 milliards $.

À la Bourse de Montréal, jeudi, les actions du Groupe CGI ont clôturé à 39,24 $, en hausse de 1,62$, ou 4,3 pour cent, par rapport à leur cours de fermeture de la veille.

PLUS:pc