NOUVELLES
14/11/2013 07:20 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Brésil: la déforestation de l'Amazonie s'est accrue depuis un an

BRASILIA, Brésil - La destruction annuelle de la forêt amazonienne a augmenté de 28 pour cent après quatre années consécutives de baisse, a annoncé jeudi le gouvernement brésilien.

Néanmoins, la déforestation constatée l'an dernier reste la deuxième moins élevée depuis que le Brésil a commencé à surveiller la destruction de la forêt, en 1988.

La hausse de la déforestation est survenue dans la période comprise entre le mois d'août 2012 et le mois de juillet 2013, la période habituelle durant laquelle le Brésil mesure la destruction de la forêt en analysant les images prises par les satellites. Le pays avait enregistré sa plus faible déforestation l'année précédente.

La forêt équatoriale de l'Amazonie est considérée comme l'une des plus importantes défenses de la planète contre le réchauffement climatique, grâce à sa capacité à absorber de grandes quantités de dioxyde de carbone. Environ 75 pour cent des émissions de gaz à effet de serre du Brésil proviennent de la déforestation, alors que la végétation brûle et que les arbres tombés pourrissent.

La déforestation de l'Amazonie envoie chaque année dans l'atmosphère quelque 400 millions de tonnes de dioxyde de carbone, ce qui fait du Brésil le sixième émetteur mondial de gaz à effet de serre.

Selon les défenseurs de l'environnement, la hausse constatée durant la dernière période étudiée s'explique par le récent relâchement des lois environnementales du Brésil censées protéger la forêt. Ils affirment aussi que les efforts du gouvernement pour construire de grands projets d'infrastructure comme des barrages, des routes et des chemins de fer aggravent la déforestation.

Le rapport publié jeudi par le gouvernement montre que la majeure partie de la déforestation s'est produite le long d'une route récemment améliorée par le gouvernement, qui traverse les États de Para et de Mato Grosso.

De meilleures routes facilitent l'extraction illégale de bois rares de la jungle et poussent davantage de fermiers et d'éleveurs vers des zones jusque-là préservées.

PLUS:pc