POLITIQUE
14/11/2013 05:20 EST | Actualisé 14/01/2014 05:12 EST

Assermentation de Denis Coderre et des élus

Agence QMI

Denis Coderre est devenu officiellement aujourd'hui le 44e maire de Montréal, lors de la cérémonie d'assermentation des élus au marché Bonsecours.

D'entrée de jeu lors de son discours, immédiatement après son assermentation, M. Coderre a déclaré que la chanson de René Claude « C'est le début d'un temps nouveau » lui trottait dans la tête.

Le nouveau de maire Montréal a repris les principaux thèmes de sa campagne électorale en mettant l'accent sur l'intégrité et la réconciliation.

M. Coderre a tendu la main à la mosaïque culturelle qui définit Montréal, en lançant un message d'unité.

Il a dit qu'il fallait passer à l'action et ajouté du même souffle que la discipline de parti n'avait pas sa place et que « les élus de l'équipe Denis Coderre pourront voter librement sur les résolutions du conseil municipal »,  en invitant les autres partis à faire de même.

Le nouveau maire a également tendu la main aux employés municipaux en leur disant qu'il comptait sur eux, qu'ils faisaient parti de la solution pour ramener l'image d'intégrité à l'hôtel de ville. Pour bien appuyer ses propos, il a dit qu'il fallait diminuer la sous-traitance et accroître l'expertise interne.

Durant les 100 premiers jours de son administration, il augmentera les mesures de transparence pour améliorer le processus d'octroi de contrats et nommera un inspecteur général, comme promis durant la campagne électorale.

Au niveau économique, il a rappelé  qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter les taxes à un niveau plus élevé que l'inflation et qu'il fallait réinvestir dans infrastructure sousterrain. 

Chose un peu surprenante car il n'en pas été question durant la campagne, le nouveau maire a déclaré qu'il fallait s'attaquer au problème de l'itinérance, de la pauvreté à Montréal, où « un enfant sur cinq ne mange pas à sa faim ».

Enfin, sujet incontournable, M. Coderre a déclaré que le transport collectif serait sa priorité et que Montréal parlerait fort.

On devrait connaître lundi la composition du comité exécutif. Entre sept et onze élus en feront parti. 

Cérémonie d'assermentation

La loi électorale prévoit que les élus doivent prêter serment durant les 30 jours qui suivent leur élection. C'est ce qu'ils ont fait jeudi après-midi, et pour accélérer la cadence, les élus ont prêter serment en groupe.

La cérémonie d'assermantation a eu lieu au marché Bonsecours où ont défilé les 102 nouveaux élus du conseil municipal et des arrondissements, ainsi que le nouveau maire.

Ils ont tous prêté serment et signer les documents officiels.

Des absences à prévoir

Tous les élus prêtaient serment jeudi, sauf certains. Huit d'entre-eux n'ont pas été assermentés en raison des recomptages judiciaires dont les résultats officiels n'ont pas été rendus disponibles encore.

D'ailleurs, après l'ouverture de 4 boîtes de scrutin, le chef de Projet Montréal Richard Bergeron n'a plus que 37 voix de majorité contre le candidat d'Equipe Coderre Philippe Schnobb.

Les opérations de recomptage, en cours depuis jeudi matin au Palais de justice de Montréal vont vraisemblablement se poursuivre jusqu'à demain après-midi.

Richard Bergeron avait été déclaré élu avec 81 voix de majorité, mais l'Équipe Coderre a invoqué plusieurs irrégularités pour obtenir un dépouillement judiciaire. 

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques tweets au lendemain de l'élection de Denis Coderre