NOUVELLES
13/11/2013 08:48 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

ONU: 21 pays s'attaquent à la polio de toute urgence et ciblent le Pakistan

GENÈVE - Vingt-et-un pays du Moyen-Orient et des régions voisines font de l'éradication de la polio une urgence prioritaire, a indiqué mercredi l'Organisation mondiale de la Santé, et ils accusent le Pakistan de faire partie du problème.

Un communiqué publié mercredi par l'agence onusienne explique qu'une résolution conjointe des pays de la région Méditérranée-Orientale demande au Pakistan de vacciner de toute urgence tous les enfants du pays pour empêcher la maladie de se propager à travers le monde.

Le Pakistan a approuvé cette résolution, qui regroupe également l'Afghanistan, le Bahreïn, Djibouti, l'Égypte, l'Iran, l'Irak, la Jordanie, le Koweït, le Liban, la Libye, le Maroc, Omar, le Qatar, l'Arabie saoudite, la Somalie, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, les Émirats arabes unis et le Yémen.

Le problème est particulièrement criant au Pakistan, où une campagne d'éradication appuyée par l'ONU a été freinée par la violence et la méfiance dont font l'objet les travailleurs de la santé et les parents qui souhaitent faire vacciner leurs enfants.

L'OMS a confirmé, plus tôt cette semaine, que le virus de la polio a été retrouvé chez 13 des 22 enfants qui ont été paralysés dans une province du nord de la Syrie.

L'agence ajoute que l'épidémie syrienne est attribuable à une souche en provenance du Pakistan où la maladie atteint des proportions endémiques, tout comme en Afghanistan et au Nigeria. Le virus se répand aussi à travers le Moyen-Orient.

L'OMS prévient que le virus a été détecté en Égypte, tandis que des souches d'origine pakistanaise ont été retrouvées dans les égouts d'Israël, de la bande de Gaza et de Cisjordanie. Le taux de vaccination plus élevé dans ces régions a toutefois empêché la maladie de se propager.

Le tiers des pays de la région Méditérranée-Orientale de l'OMS mènent des campagnes massives de vaccination contre la polio, a dit l'agence, et d'autres campagnes sont prévues en décembre. Les pays de la région disent aussi travailler pour permettre un accès plus facile aux enfants qui n'ont pas encore été vaccinés.

L'OMS a ajouté que la réponse d'urgence déployée en Syrie et dans la région devrait se poursuivre pendant au moins six ou huit mois de plus.

En Syrie, l'OMS et l'Unicef collaborent avec d'autres agences humanitaires pour tenter de rejoindre des millions de personnes touchées par la guerre civile, y compris des enfants qui n'ont jamais été vaccinés.

Les deux agences «coordonnent la campagne de vaccination avec toutes les parties concernées pour s'assurer que tous les enfants seront vaccinés, peu importe où ils se trouvent», a dit un représentant de l'OMS, le docteur Jaouad Mahjour.

Le Pakistan a recensé 198 cas de polio en 2011, un sommet mondial. Une campagne agressive a permis d'abaisser ce nombre à 58 en 2012. La campagne a toutefois été freinée par la violence des militants qui affirment qu'elle vise en réalité à stériliser les enfants musulmans. Ces soupçons ont été renforcés quand la CIA américaine a utilisé un médecin participant à une campagne de vaccination pour tenter de retracer Oussama ben Laden.

La semaine dernière, des experts allemands se sont inquiétés de voir les réfugiés syriens introduire le virus de la polio dans des régions européennes où le taux de vaccination contre la maladie est plus faible, comme la Bosnie-Herzégovine, l'Ukraine et même l'Autriche.

PLUS:pc