NOUVELLES
13/11/2013 12:30 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

Le dossier des circonscriptions acadiennes en N.-É. sera soumis à un juge

La Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse se réjouit de la décision du gouvernement McNeil de soumettre l'abolition des circonscriptions acadiennes à un renvoi judiciaire.

La FANE n'avait pas réussi à convaincre l'ancien gouvernement néo-démocrate d'utiliser ce processus, c'est-à-dire de demander à un juge de se prononcer sur la constitutionnalité de l'abolition de ces anciennes circonscriptions.

Mais voilà que le nouveau ministre des Affaires acadiennes, Michel Samson, entame des démarches en vue d'un renvoi judiciaire.

« Avant le 8 octobre, la province s'opposait à la question de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse. Depuis le 8 octobre, sous le gouvernement du premier ministre Stephen McNeil, on se voit comme un partenaire, non pas opposé. Voici une question qui a été soulevée par la Fédération acadienne sur les questions des minorités, questions sur les langues. Allons mettre ça à la cour et laisser la cour de la Nouvelle-Écosse [prendre] une décision sur cette question », explique le ministre Michel Samson.

La directrice générale de la FANE, Marie-Claude Rioux est ravie que les libéraux passent à l'action maintenant qu'ils sont au pouvoir.

« On voit bien que le gouvernement était sérieux lors de ses interventions à l'Assemblée législative, et qu'il a tout à fait l'intention de continuer à travailler sur ce dossier-là. On aime également beaucoup la formule employée par le ministre des Affaires acadiennes lorsqu'il parle de partenariat puisque c'est effectivement ce que la Fédérale acadienne a envie de faire. C'est comme ça que la Fédération acadienne se voit aussi par rapport au gouvernement, comme un partenaire », explique Marie-Claude Rioux.

PLUS:rc