NOUVELLES
13/11/2013 03:34 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

La présence d'un proche des Hells dans le projet TIPI confirmée

La commission Charbonneau s'intéresse à un investissement de 3 millions de dollars fait par la SOLIM dans TIPI, un projet de salle de spectacles devant les chutes Montmorency dans lequel était impliqué Denis Vincent et qui sera finalement abandonné.

Un texte de Bernard Leduc

Relire notre blogue en direct

Lire aussi : Le tandem Lavallée-Accurso a tenté d'influencer le PDG de la SOLIM

Le projet TIPI avait déjà fait l'objet d'un reportage d'Enquête dans lequel il avait été révélé que M. Vincent, un ami de Jean Lavallée considéré par la police comme proche des Hells Angels de Trois-Rivières, y avait joué un rôle. M. Lavallée était à l'époque président du conseil d'administration de la SOLIM.

Guy Thériault, ex-directeur de l'investissement de l'institution, a expliqué à la commission avoir été approché au printemps 2003 pour se pencher sur le projet TIPI du promoteur Laurent Gaudreau du groupe Shanuk.

Il a souligné que c'est le PDG du bras immobilier du Fonds de solidarité, Guy Gionet, qui lui a demandé de regarder le projet : « (Gionet) m'a demandé de regarder le package, de regarder si ça fait du sens ».

M. Thériault dit avoir trouvé ce projet atypique, hors-norme, puisqu'il s'agissait d'une installation temporaire. Il soutient n'y avoir « jamais vraiment cru ».

Il affirme que, de son propre chef, il ne serait jamais allé de l'avant avec ce projet et qu'il avait d'ailleurs fait part de ses nombreux doutes à M. Gionet sur la structure de financement élaborée par son promoteur.

Le projet cheminera cependant au sein de la SOLIM dans les mois qui suivront jusqu'à ce que le dossier soit déposé, en octobre 2004, au conseil d'administration.

C'est en juin 2005 que Laurent Gaudreau sera finalement averti que la SOLIM accepte d'investir 3 000 000 $ pour une participation de 75 %.

Denis Vincent fait son apparition

C'est à l'été 2005 que Denis Vincent fait soudainement son apparition dans le dossier TIPI comme partenaire de M. Gaudreau.

À cette époque ce dernier, pressé par des besoins financiers alors que le projet n'est pas finalisé, avait obtenu de la SOLIM une avance de 400 000 dollars pour un volet du projet à Bruxelles, pour laquelle il se portait garant avec M. Denis Vincent.

M. Vincent agira plusieurs fois, par la suite, comme garant dans le projet.

M. Thériault ne peut dire quel était l'apport de M. Vincent au projet, mis à part son rôle de garant, mais a expliqué qu'il a assisté par la suite à toutes les rencontres qu'il avait avec M. Gaudreau. Ce dernier l'avait présenté comme son partenaire, bien que la chose n'ait jamais été officialiséee.

Il dit aussi avoir tiré de discussions informelles avec M. Vincent que ce dernier connaissait Jean Lavallée.

Le projet Bruxelles sera finalement intégré à l'autorisation d'investissement originale, mais le montant investi par la SOLIM demeurera de 3 millions de dollars.

Le projet, déposé en 2003, n'avait pas encore abouti en 2007, ce qui est très long pour un dossier, a reconnu M. Thériault. Il ajoute que ni lui ni le chargé de projet n'étaient parmi ses fervents défenseurs, mais que M. Gionet voulait qu'ils trouvent des solutions.

C'est finalement le 27 novembre 2007, que M. Gaudreau signe avec la SOLIM le contrat de financement dans le projet TIPI comme président de Shanuk.

Les relations vont cependant s'envenimer entre MM. Vincent et Gaudreau. Dans un courriel de M. Gionet du 14 février 2008 adressé à M. Gaudreau, avec copie à MM. Thériault et Vincent, M.Gionet lui indique qu'il a compris qu'il ne veut plus être associé au projet, mais qu'il n'est pas possible pour autant pour M. Vincent de prendre sa place.

« Tu comprendras que devant ce dérapage, la SOLIM n'a d'autre alternative que de se retirer du dossier et entreprendre les démarches afin de récupérer les sommes déposées à la caisse », écrit M. Gionet à M. Gaudreau

La commission a par la suite fait entendre un extrait d'écoute électronique enregistré le 4 avril 2009 entre MM. Gionet et Thériault. M. Gionet lui explique alors que Jean (Lavallée) lui demande s'il se souvient d'une lettre que la SOLIM aurait envoyée à M. Gaudreau pour qu'il fasse de Denis Vincent son partenaire officiel.

« Je ne suis pas au courant de ça, je ne pense pas que ça existe non plus(...) c'est la première fois que j'entends ça », lui réplique M. Thériault.

Enquête sur le projet TIPI

Selon les sources d'Enquêteà l'époque, ce serait Jean Lavallée et Denis Vincent qui auraient proposé à M. Gaudreau un investissement de la SOLIM.

En août 2007, 2,6 millions seront versés par la SOLIM dans le compte de TIPI à la caisse populaire de L'Ancienne-Lorette. Et, toujours selon les sources d'Enquête, Denis Vincent obtiendra par ailleurs de M. Gaudreault qu'il lui cède une partie de ses actions, en faisant de facto un associé.

Mais, lorsque ce proche des Hells Angels demande 250 000 $ comptant à Gaudreau, ce dernier refuse.

Le projet tournera finalement au vinaigre et la SOLIM retirera son investissement. Ce cas a fait l'objet d'une enquête policière, selon Enquête.

Ni M. Lavallée ni M. Beaulieu n'ont voulu commenter à l'époque. Denis Vincent a nié avoir demandé 250 000 $ pour TIPI.

Parcours de Thériault

Guy Thériault a été embauché au printemps 2003 chez SOLIM comme chargé de projet pour faire l'analyse financière des dossiers présentés au bras immobilier du Fonds de solidarité FTQ.

Il sera plus tard promu directeur à l'investissement dans un contexte où la SOLIM est en pleine expansion, un poste qu'occupait Guy Gionet jusqu'à ce qu'il en devienne le PDG, dans la foulée du renvoi de Richard Marion en avril 2004.

M. Thériault a expliqué qu'essentiellement c'est lui et M. Gionet qui décidaient si un dossier allait être présenté au conseil d'administration de SOLIM pour approbation.

Il a quitté ses fonctions à la SOLIM à l'été 2010. Il dit avoir gardé le contact avec M. Gionet, qu'il connaissait avant sa venue à la SOLIM, et a expliqué que tout récemment encore, le Fonds lui a proposé les services de ses avocats pour son passage devant la commission.

PLUS:rc