NOUVELLES
13/11/2013 06:31 EST | Actualisé 13/01/2014 05:12 EST

La Commission de la fonction publique constate des lacunes dans ses pratiques

OTTAWA - L'organisme fédéral qui supervise les politiques d'embauche des ministères se donne une mauvaise note pour ses propres pratiques.

Dans un rapport de vérification remis la semaine dernière, la Commission de la fonction publique du Canada constate qu'elle n'a pas respecté sa politique d'embauche fondée sur le mérite.

Cette évaluation a révélé que pour environ le tiers d'un échantillon de 40 embauches depuis 2010, l'agence n'a pas démontré que la décision finale était fondée sur les qualifications du candidat retenu.

L'agence n'a pas non plus cherché assez loin loin pour trouver les candidats appropriés chaque fois qu'un poste devenait vacant.

Le rapport cite des problèmes administratifs, des documents manquants et le mépris des règles de base pour expliquer cette situation.

L'agence dit accepter l'autocritique et se promet de faire mieux à l'avenir.

La commission, qui a dépensé 96 millions $ en 2012-2013, a pour mandat de promouvoir et de protéger les nominations fondées sur le mérite à travers l'ensemble du gouvernement.

PLUS:pc