NOUVELLES
12/11/2013 02:35 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Un véhicule percute la façade d'une garderie, causant des blessures

LAVAL, Qc - Trois fillettes s'en sont sorties avec des blessures mineures mardi après qu'un véhicule eut percuté la façade d'une garderie privée située dans un petit centre commercial, à Laval.

Les enfants, de même que la conductrice de la voiture, une dame âgée de 80 ans, ont été transportées à l'hôpital pour y recevoir des soins, a indiqué le constable Franco Di Genova du Service de police de Laval.

Les petites filles sont âgées de 3, 4 et 5 ans et on ne craint pas pour leur vie, a-t-il poursuivi, ajoutant que l'une d'entre elles avait déjà reçu son congé de l'hôpital. Une autre devait aussi en sortir d'ici la fin de l'après-midi, mardi.

L'une des enfants aurait été frappée par le véhicule ou par des débris et a été blessée au visage, a précisé l'agent Di Genova. Elle devrait obtenir son congé de l'hôpital dès mercredi.

Un médecin de l'hôpital montréalais Sainte-Justine a déclaré que son état était stable, soulignant que les blessures auraient pu être bien plus graves.

«Nous sommes heureux de constater que les blessures ne sont pas aussi sérieuses que ce que nous aurions pu imaginer dans un tel contexte», a indiqué le chef de l'urgence de l'établissement, le Dr Antonio D'Angelo.

Une trentaine d'autres enfants qui n'ont pas été blessés dans l'incident ont été emmenés par les employés dans une autre garderie à proximité, où des parents inquiets sont ensuite venus les chercher.

«La plupart d'entre eux n'ont pas vu grand-chose parce que ça s'est passé pendant leur sieste», a raconté un homme.

«C'est assez choquant, c'est triste. Elle a été très chanceuse», a poursuivi le père en désignant sa fille de trois ans, indemne. L'enfant est inscrite à cette garderie depuis le mois de septembre.

Il a précisé que les employés de la garderie avaient fait de leur mieux.

«Ils sont en état de choc. Tout ça s'est passé tellement vite.»

L'agent Di Genova a expliqué que la police prévoyait rencontrer la conductrice pour tenter de déterminer les causes de l'incident. Il a mentionné que la voiture se trouvait dans le stationnement avant qu'elle ne percute la façade de la garderie.

«Est-ce qu'elle a eu un malaise juste avant ou l'a-t-elle ressentie pendant qu'elle conduisait alors qu'elle pensait que ça s'était tassé, a suggéré le policier. Nous avons déjà vu ça par le passé.»

PLUS:pc