NOUVELLES
12/11/2013 10:25 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Selon l'AMA, une commission indépendante sur le cyclisme est imminente

JOHANNESBURG - Le président de l'Agence mondiale antidopage John Fahey affirme que la mise en place d'une commission indépendante sur le cyclisme, chargée d'enquêter sur les histoires de dopage du sport, est imminente.

Fahey a confié qu'il est confiant que cela se concrétise prochainement après un échange de correspondance avec la nouvelle direction de l'UCI sous la présidence de Brian Cookson récemment élu.

«Je suis convaincu selon ce que l'UCI a indiqué, et de leur désir de faire quelque chose, que cela se produira dans les prochaines semaines plutôt que dans quelques mois», a déclaré Fahey à Johannesburg lors de l'ouverture de la Conférence mondiale sur le dopage dans le sport.

Fahey a toutefois averti qu'il faudrait quelque chose «proche d'un miracle» pour que le dossier du cycliste américain en disgrâce Lance Armstrong, banni à vie et dépouillé de ses sept titres du Tour de France l'an dernier, soit rouvert et sa suspension réduite advenant sa coopération avec la commission.

«En ce qui me concerne, c'est (l'affaire Armstrong) de l'histoire ancienne, a déclaré Fahey. Armstrong a fait ce qu'il a fait. Nous savons tous ce qu'il en est. Il n'a pas coopéré, il ne s'est pas défendu contre les accusations de l'USADA l'année dernière et il a été traité de façon approprié.»

Fahey a ajouté que l'affaire Armstrong et son éventuelle suspension à vie étaient «irréfutables».

«Ça prendrait quelque chose proche d'un miracle pour en changer», a-t-il dit.

L'avenir du cyclisme est le principal sujet à l'ordre du jour de la conférence de quatre jours de l'AMA en Afrique du Sud cette semaine, auquelle assistera Cookson. Fahey a révélé qu'ils se rencontreront mercredi pour poursuivre le dialogue qui a commencé presque aussitôt après l'élection de Cookson en septembre avec des promesses d'assainir les moeurs du sport.

«La bonne volonté semble être là, a déclaré Fahey. Nous offrirons notre entière coopération. J'espère que nous ferons un pas de plus en ce sens lors de nos discussions demain.»

Bien qu'il soit encore difficile de connaître les détails de la mise en place de la commission et quels paramètres seront établis pour y coopérer, la volonté d'Armstrong d'obtenir une réduction de sa suspension en échange de sa coopération et de ses confidences a été l'objet de nombreuses spéculations ces dernières semaines.

Le coureur américain a laissé entendre dans des entrevues qu'il serait prêt à coopérer avec une commission indépendante, et a fait valoir qu'il devrait obtenir les mêmes garanties que les autres cyclistes qui ont aussi recouru au dopage mais écopé de suspensions moins sévères.

Fahey a questionné la valeur des informations d'Armstrong maintenant, plus d'un an après les conclusions de l'enquête de l'USADA contre lui, et il a aussi déclaré qu'on n'avait toujours pas un quelconque engagement d'Armstrong pour aider l'enquête en cours de l'USADA au sujet du dopage dans le cyclisme.

PLUS:pc