POLITIQUE
12/11/2013 06:50 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Régis Labeaume présente sa nouvelle équipe à l'Hôtel de Ville, un homme fait irruption avec une croix

Agence QMI

Après avoir été retardé de quelques minutes en raison d'un incident impliquant un manifestant à l'Hôtel de Ville, le maire Labeaume a présenté lundi après-midi ceux et celles qui feront partie de sa garde rapprochée pour les quatre prochaines années.

Régis Labeaume a fait connaître les membres de son nouveau comité exécutif. Ce dernier sera composé de 10 membres, incluant le maire. Le comité précédent était formé de neuf membres.

Le conseiller Jonatan Julien, élu dans le district de Neufchâtel-Lebourneuf, et la conseillère du district La Chute-Montmorency-Seigneurial, Julie Lemieux, ont été choisis par le maire pour occuper les fonctions de vice-présidents du comité exécutif. Ils succèdent ainsi à Richard Côté et François Picard.

Jonatan Julien s'occupera de deux gros dossiers, soit l'amphithéâtre et les relations de travail avec les employés municipaux. Il reconnaît que ce sont là deux dossiers majeurs. « Je ne connais pas tout le contexte des négociations antérieures, je ne connais pas toute cette philosophie-là. Moi, je connais les objectifs qu'on s'est donnés », a affirmé Jonatan Julien.

Le conseiller du district de Neufchâtel-Lebourneuf, qui est un nouveau venu en politique municipale, a fait savoir qu'il aborderait ses dossiers avec une approche pragmatique. « Je ne suis pas un gars de confrontation. Je suis un gars de pragmatisme », a-t-il dit.

De son côté, Julie Lemieux conserve les dossiers de la culture et des communications et obtient celui de l'aménagement du territoire.

À peine nommée vice-présidente du comité exécutif, la conseillère du district La Chute-Montmorency-Seigneurial a remis en doute les référendums sur la modification de zonage, comme celui qui s'est tenu dimanche sur le projet de l'îlot Esso. « On se rend compte qu'une minorité de personnes peuvent bloquer des projets à l'infini. Est-ce que c'est normal? On pense que non », a-t-elle dit.

Par ailleurs, Geneviève Hamelin présidera les séances du conseil municipal. Raymond Dion perd quant à lui son poste de président du Réseau de transport de la capitale (RTC). Il sera remplacé par un fonctionnaire d'expérience au provincial, Rémy Normand.

Le maire Régis Labeaume a fait savoir qu'il s'envolait mardi pour Paris. Quant aux conseillers municipaux, ils entameront une formation de quatre jours pour apprivoiser leurs nouveaux dossiers et la vie politique municipale.

Cérémonie retardée

style="float:

La cérémonie de lundi après-midi a été quelque peu perturbée et retardée d'une quinzaine de minutes après qu'une échauffourée a éclaté à l'intérieur de l'hôtel de ville entre un manifestant et les forces de sécurité.

Mathieu Bonneau, un Montréalais, a fait irruption vers 14 h. Croix de bois à la main et se disant de confession protestante, le manifestant a affirmé qu'il était là pour dénoncer le projet de Charte de la laïcité.

Il a réclamé la démission de la première ministre Pauline Marois. Le conseiller de Démocratie Québec Yvon Bussières a finalement raisonné le manifestant et l'a accompagné à l'extérieur avant même l'arrivée des policiers.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régis Labeaume en 10 faits saillants