NOUVELLES
12/11/2013 06:28 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Israël: Netanyahu annule les projets de construction de 20 000 logements en Cisjordanie

Getty
JERUSALEM, ISRAEL - SEPTEMBER 17: Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu chairs the weekly cabinet meeting on September 17, 2013 in Jerusalem, Israel. Netanyahu is scheduled to meet U.S. President Barack Obama in Washington on September 30 for talks expected to focus on Iran's nuclear programme. (Photo by Ammar Awad - Pool/Getty Images)

JÉRUSALEM - Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné mardi soir l'annulation des projets du ministère du Logement de lancer un appel d'offres record pour 20 000 logements dans des colonies de Cisjordanie, a annoncé un communiqué officiel.

"Le premier ministre a donné ordre au ministre du Logement Uri Ariel de reconsidérer toutes les mesures concernant la planification (de ces logements) prises sans coordination préalable", a indiqué un communiqué du bureau du Premier ministre publié tard mardi soir.

"Cette initiative ne contribue pas à la colonisation. Au contraire, elle lui porte tort. Il s'agit d'un geste inutile - légalement et en pratique - et d'une action qui provoque une confrontation non nécessaire avec la communauté internationale au moment où nous nous efforçons de persuader des membres de la même communauté de parvenir à un meilleur accord avec l'Iran", a reproché M. Netanyahu, critiquant vivement le ministre du Logement qui appartient à un parti d'extrême droite, le Foyer juif, très proche du lobby des colons.

M. Ariel a accédé à la requête du premier ministre, précise le communiqué.

L'annonce du projet de planification de 20 000 logements de colons en Cisjordanie par le ministère du Logement avait suscité "l'inquiétude" de Washington et de vives critiques des Palestiniens, qui s'étaient dit prêts à mettre fin aux négociations de paix si Israël ne revenait pas sur ces décisions.

Elle a fait l'effet d'une bombe alors qu'Israël et les États-Unis sont à couteaux tirés sur la question nucléaire iranienne, le premier accusant les seconds de vouloir conclure à tout prix un "mauvais accord" avec Téhéran.

Les négociations israélo-palestiniennes depuis 1993

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.