NOUVELLES
12/11/2013 05:13 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Le Lightning espère que ses succès se poursuivront malgré l'absence de Stamkos

MONTRÉAL - Tout allait rondement pour le Lightning de Tampa Bay cette saison, jusqu'à ce que son attaquant vedette Steven Stamkos se fracture la jambe droite en fonçant dans le poteau d'un but à Boston.

Maintenant, le Lightning devra trouver des façons de continuer à gagner sans son moteur à l'attaque et l'une des grandes vedettes du circuit Bettman.

«Nous n'avons pas beaucoup de temps pour y penser, a déclaré le défenseur Eric Brewer, mardi, à quelques heures du match du Lightning au Centre Bell contre le Canadien. Nous n'allons pas combler le vide, mais nous pouvons essayer de composer avec la situation et aller de l'avant.»

Stamkos devait subir une intervention chirurgicale, mardi à Boston, dans le but de réparer une fracture au tibia. Le hockeyeur de 23 ans sera absent pour une période indéterminée, probablement plusieurs semaines. Même sa participation aux Jeux olympiques d'hiver avec le Canada, en février, pourrait devenir incertaine.

Après avoir foncé sur le filet, Stamkos a essayé de se lever à deux reprises, mais il en a été incapable. Il a frappé la glace du poing avant de quitter la patinoire en civière.

«C'est un dur, a noté Brewer. Quand il n'est pas capable de quitter la glace, tu sais que quelque chose ne tourne pas rond.»

C'est la première fois que Stamkos subit une blessure aussi importante. Il a raté trois rencontres même s'il était en santé à sa première saison dans la LNH, en 2008-09, et il n'avait pas raté un match depuis.

«Je ne me souviens même pas qu'il ait raté un entraînement, a lancé Brewer. Il est clairement un élément-clé de notre équipe, un joueur que les gens viennent voir dans chaque ville que nous visitons.

«Nous espérons qu'il s'en remettra rapidement.»

Tampa Bay s'est amené à Boston fort d'une séquence de quatre victoires. Le score était de 0-0 au moment où Stamkos s'est blessé, puis les Bruins ont inscrit trois buts en route vers un gain de 3-0.

Les joueurs du Lightning espèrent que ce n'est pas là un signe des choses à venir.

Ils occupaient le premier rang dans l'Association Est avec 24 points (12-5-0) après 17 matchs, grâce à leur production à l'attaque — leurs 54 filets sont un sommet dans l'Est — et l'amélioration de leur niveau de jeu à la ligne bleue et devant le filet.

Ils devront maintenant trouver une façon de gagner sans Stamkos, qui était à égalité au premier rang dans la LNH pour les buts (14) avec Alex Steen, des Blues de St. Louis, et les points (23) avec Sidney Crosby, des Penguins de Pittsburgh.

Le double lauréat du trophée Maurice-Richard a la capacité de marquer à la suite de séquences qui, en apparence, ne vont nulle part. Ses coéquipiers devront maintenant se débrouiller sans ça.

«En gros, on peut compter sur lui pour une production d'un but par match, a noté l'attaquant Ryan Malone. Il s'agira de donner un effort de groupe.

«C'est notre devoir en tant qu'équipe de se tenir ensemble et de continuer d'avancer.»

Le joueur qui sera le plus affecté par l'absence de Stamkos sera son compagnon de trio de longue date Martin St-Louis.

«Ses buts vont nous manquer, mais les autres joueurs devront marquer plus souvent, a dit St-Louis. À commencer par moi.

«Je dois être meilleur. J'espère pouvoir montrer la voie. Mais ça ne reviendra pas à un seul joueur. Il faut que ce soit tout le monde. C'est un moment où tu veux bien jouer pour un gars qui a tout donné à cette organisation. Il faut faire le travail.»

L'entraîneur du Lightning Jon Cooper a convoqué une réunion avant l'entraînement de mardi matin. Il devra convaincre ses joueurs qu'ils peuvent continuer à bien faire s'ils font confiance à leur système défensif, qui met l'emphase sur le jeu collectif.

Même Stamkos adhérait à cette philosophie. Comme l'a fait remarquer Cooper, Stamkos était en repli au moment où il s'est blessé.

PLUS:pc