NOUVELLES
12/11/2013 05:27 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

La Bourse de Toronto ferme en baisse à cause des matières premières

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en légère baisse, mardi, en raison principalement d'un recul des titres liés aux ressources naturelles, en plus des cours du pétrole et du cuivre.

L'indice composé S&P/TSX a perdu 32,35 points, à 13 326,04 points.

Le dollar canadien a reculé de 0,14 cent US, à 95,3 cents US, même si le gouvernement du premier ministre Stephen Harper a indiqué qu'il disposerait d'un excédent budgétaire plus important que prévu dans deux ans, malgré une faible performance économique.

Les indices américains ont également manqué de lustre, alors que les investisseurs ont été invités à accepter l'idée que la Réserve fédérale des États-Unis finirait par mettre un frein à son programme d'achat d'actifs.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a perdu 32,43 points et clôturé à 15 750,67 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq augmentait de 0,13 point, à 3919,92 points, et que l'indice de référence S&P 500 reculait de 4,20 points, à 1767,69 points.

Les marchés nord-américains ont réalisé de solides gains tout au long du mois d'octobre. Toutefois, ils ont depuis ralenti la cadence en raison de l'incertitude croissante qui entoure le moment que choisira la Fed pour commencer à réduire ses achats d'obligations de 85 milliards $ US par mois, en particulier à la suite de la publication la semaine dernière de solides données sur l'emploi et la croissance économique aux États-Unis.

Le président de la Réserve fédérale de Dallas, Richard Fisher, a clairement indiqué mardi que les achats par la banque centrale ne se poursuivraient pas, affirmant que le bilan de la Fed était lourd et que le programme ne pouvait pas durer éternellement.

En outre, des analystes avancent que les marchés américains pourraient retraiter, le Dow Jones ayant gagné plus de 20 pour cent depuis le début de l'année.

Les investisseurs attendent la journée de jeudi, quand le comité sur les banques du Sénat américain auditionnera Janet Yellen, candidate désignée par le président Barack Obama pour diriger la Réserve fédérale des États-Unis.

Mme Yellen a la réputation d'être une colombe en ce qui concerne les mesures de relance de l'économie, et les opérateurs de marché seront à l'affût de tout indice permettant de deviner ses intentions.

À Toronto, le secteur de l'or est celui qui a subi les plus lourdes pertes mardi — environ 1,8 pour cent — tandis que le cours de l'once d'or pour livraison en décembre s'établissait à 1271,20 $ US, en baisse de 9,90 $ US, sur le marché des métaux à New York. Goldcorp a perdu 51 cents, à 25,15 $.

Le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en décembre s'est établi à 93,04 $ US, en baisse de 2,10 $ US, à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le secteur torontois de l'énergie a cédé près d'un pour cent. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a lâché 38 cents à 32,13 $.

Le secteur des métaux de base a effacé 1,08 pour cent tandis que le cours du cuivre a glissé de 3 cents US à 3,23 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a rendu 73 cents à 27,34 $.

PLUS:pc