DIVERTISSEMENT
12/11/2013 09:01 EST | Actualisé 12/11/2013 09:09 EST

Pourquoi George Clooney a (toujours) une dent contre Russell Crowe

AP
George Clooney arrives at the 2013 BAFTA Los Angeles Britannia Awards at the Beverly Hilton Hotel on Saturday, Nov. 9, 2013 in Beverly Hills, Calif. (Photo by Matt Sayles/Invision/AP)

Russell Crowe a fait les frais d'une entrevue de George Clooney publiée dans le numéro de décembre du magazine Esquire qui rallume une dispute datant du début des années 2000.

Clooney revient sur l'incident qui l'avait opposé à la star néo-zélandaise de Gladiator. Crowe avait notamment accusé l'acteur d'être un "vendu" après avoir joué les égéries pour une célèbre marque de café.

"Il s'en était pris verbalement à moi, me traitant de 'pseudo Frank Sinatra'. Je lui avais envoyé un mot: 'mec, la seule personne qui sort gagnante de ce genre de combat c'est le magazine People. Qu'est-ce qui ne va pas chez toi?", raconte Clooney

Russell Crowe se serait ensuite excusé avant la cérémonie des Golden Globes de 2005. Nominé pour Cinderella Man, il risquait de croiser George Clooney qui avait réalisé à l'époque Good Night, and Good Luck.

"Il m'a envoyé un disque de sa musique et de la poésie assurant avoir été mal cité", souligne Clooney.

DiCaprio en prend pour son grade

L'acteur d'Urgences s'en prend aussi à Leonardo DiCaprio. À l'occasion de matchs de basket entre les deux stars et leur entourage, Clooney note que certains passaient plus de temps à parler qu'à jouer. "Je ne suis pas un très bon joueur mais j'ai fait du basket au lycée. Je sais que ça ne sert à rien de la ramener quand on ne sait pas jouer. Je crois personne n'a expliqué ce point à Leo."

Les agents de Clooney ont réagi après la publication de l'entrevue décrivant l'anecdote sur DiCaprio comme un "trait d'humour" et ne souhaitant pas changer une virgule au récit de la dispute avec Russell Crowe.

Lire des extraits de l'interview en anglais sur Esquire

george clooney

À VOIR AUSSI:

George *swoon* Clooney

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.