NOUVELLES
12/11/2013 11:35 EST | Actualisé 12/01/2014 05:12 EST

Égypte: fin de l'état d'urgence déclaré il y a trois mois

Getty
Supporters of Egyptian Armed Forces General Ahmed Fattah al-Sisi rally at Tahrir Square in Cairo on July 26, 2013. Egypt formally detained Mohamed Morsi for allegedly abetting militants in murdering policemen and staging prison escapes, as clashes during massive rallies by his opponents and loyalists killed five people. AFP PHOTO / KHALED DESOUKI (Photo credit should read KHALED DESOUKI/AFP/Getty Images)

LE CAIRE (AFP) - Un tribunal égyptien a statué que l'état d'urgence, imposé mi-août alors que les forces de sécurité réprimaient dans le sang les partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi, avait expiré mardi.

Le gouvernement a annoncé dans un communiqué qu'il respecterait la décision de la cour mais attendrait une notification officielle avant de l'appliquer.

Le président par intérim, Adly Mansour, avait déclaré l'état d'urgence le 14 août, à la suite des violences ayant suivi la dispersion dans le sang de rassemblements de partisans de Mohamed Morsi au Caire.

"Le gouvernement s'engage à appliquer les décisions de justice (...) le gouvernement attend de voir le texte de la décision", a dit le cabinet dans un communiqué.

L'état d'urgence qui donne de larges pouvoirs aux services de sécurité a été perçu comme un moyen de répression à l'encontre des partisans de M. Morsi.

Le président par intérim est sur le point de décréter une loi amendée régulant les mouvements de protestation, qui a déjà suscité de vives réactions de mécontentement même parmi les membres du gouvernement et de ses partisans.

INOLTRE SU HUFFPOST

Best Photos From Coup In Egypt