NOUVELLES
12/11/2013 02:23 EST

Tony Bellew: «Un faux prophète», lance Adonis Stevenson

Getty
MONTREAL, CANADA - APRIL 8: Adonis Stevenson (R) punches Derek Edwards (L) during an undercard fight prior to the WBC Middleweight Championship Eliminator fight between David Lemieux and Marco-Antonio Rubio at the Bell Centre on April 8, 2011 in Montreal, Quebec, Canada. Stevenson defeated Edwards in the third round. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

Adonis Stevenson commence à être irrité par les provocations de son prochain rival, Tony Bellew.

Le champion du monde The Ring et WBC des poids mi-lourds (175 lb) conseille même à son aspirant obligatoire de se munir du meilleur soigneur disponible en vue du face-à-face…

«Si j’étais lui, j’amènerais un très bon soigneur à Québec. Il en aura besoin», a lancé Stevenson (22-1, 19 K.-O.) depuis son camp d’entraînement de Boca Raton, en guise de réplique aux nombreux propos provocateurs de Bellew (20-1-1, 12 K.-O.).

«C’est un faux prophète, un clown. Ce n’est pas Tony Bellew, c’est Tony Bum Low! Il n’a jamais livré la marchandise: dans mon livre à moi, il n’a même pas été capable de battre Isaac Chilemba dans son choc éliminatoire. Il a simplement gagné parce qu’il était chez lui en Angleterre», a-t-il poursuivi, visiblement aigri par le boxeur originaire de Liverpool.

«S’il parle autant, c’est parce qu’il a peur. Je l’ai vu lors de notre face-à-face lors de la conférence de presse officielle du combat, a continué le puissant frappeur gaucher. Il va payer pour ça le 30 novembre.»

En grande forme, le pugiliste fleurdelisé en a mis plein la vue lors d’une séance de combat simulé, où il a croisé les gants durant sept rounds lors de son deuxième entraînement de la journée.

Narquois et muni d’un tout nouveau style similaire à Floyd Mayweather Jr., Stevenson a d’abord roulé avec les coups d’un corpulent bagarreur russe du nom d’Alexey Zubov, avant d’échanger des claques avec le longiligne Aaron Pryor Jr., une ancienne victime.

«Ces gars-là me préparent parfaitement pour Bellew. Ils sont plus grands que lui et ont une plus grande portée, a-t-il avancé. Je vais le toucher facilement. Mes rivaux peuvent regarder tous mes duels sur vidéo, ils ne pourront jamais déchiffrer mon style: j’ajoute toujours de nouveaux trucs. Ma contre-attaque rentre comme une fusée maintenant!»

On pouvait d’ailleurs lire sur ses bandages protecteurs «Superman Super Punch». Est-ce la fusée en question?

«C’est mon Superman Punch! Celui-là, tu ne le vois pas arriver et ça fait beaucoup de dommages», a expliqué l’athlète âgé de 36 ans qui espère enregistrer un 10e K.-O. consécutif le 30 novembre à Québec.

Un secret signé Tiger Paul

Si «Superman» est si sûr de sa puissance, c’est qu’il compte sur un secret bien gardé jusqu’à maintenant. Son premier entraîneur à vie, le Montréalais Tiger Paul, lui a fourni de précieux conseils afin de solidifier ses mains.

«Je me suis blessé deux fois à la main gauche dans ma carrière (face à David Whittom et à Donovan George). À cette époque, mes mains n’étaient pas assez solides à mon goût», a analysé le combattant.

«Depuis, Tiger Paul me fait faire beaucoup de techniques pour endurcir mes jointures. C’est un maître de karaté (10e dan) et il connaît tous les trucs pour les mains. Maintenant, même si je frappe sur un coude, je ne me blesserai pas», a-t-il enchaîné.

LIRE AUSSI:

» Stevenson-Bellew: visite au camp d'entraînement

«Sugar» Hill, l’homme de la situation

À Boca Raton, la recette est simple. Pas besoin d’une ribambelle d’experts: l’équipe d’Adonis Stevenson, c’est Javan «Sugar» Hill.

Homme à tout faire du monde de la boxe, ce cerveau du noble art fait entièrement confiance aux vieilles méthodes enseignées jadis par son défunt oncle, le membre du Temple de la Renommée Emanuel Steward.

«Je cuisine pour Adonis et j’entraîne tous mes boxeurs de la vieille façon. En boxe, nous n’avons pas besoin de spécialistes de conditionnement physique, de psychologues et de nutritionnistes. Je crois que tout ça a été inventé pour créer de l’emploi», a conclu l’entraîneur-chef du Kronk Gym, parfaitement à l'aise de porter tous les chapeaux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques photos d'Adonis Stevenson et de Chad Dawson lors de combats précédents