NOUVELLES
11/11/2013 05:39 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Typhon Haiyan: quatre Montréalais sont portés disparus aux Philippines

AP
Destroyed houses lie in Tacloban city, Leyte province, central Philippines on Sunday, Nov. 10, 2013. The city remains littered with debris from damaged homes as many complain of shortages of food and water and no electricity since Typhoon Haiyan slammed into their province. Haiyan, one of the most powerful storms on record, slammed into six central Philippine islands on Friday, leaving a wide swath of destruction and scores of people dead. (AP Photo/Bullit Marquez)

Quatre résidents montréalais manquent à l'appel aux Philippines après le passage du typhon Haiyan.

Deux sœurs sexagénaires, Cristita Magno et Virginia Magno Garcia, ainsi que leurs maris Amancio Allana et Valdomar Garcia, n'ont donné aucune nouvelle à leur famille depuis la tempête. Le groupe était parti aux Philippines en septembre pour construire une chapelle dans le village de Bungtod.

Larry, le fils de Cristita, explique que la dernière fois qu'il a parlé à ses parents, ils tentaient de se rendre à Manille, la capitale des Philippines. « Sauf que les vols avaient été annulés et il n'y avait plus aucun moyen de partir », dit-il.

« Quitter la région en voiture les aurait fait passer directement dans la trajectoire de la tempête, alors ils sont restés dans le village en se cachant du mieux qu'ils le pouvaient », raconte-t-il.

Pour l'instant, le gouvernement canadien ne fait état d'aucun citoyen mort aux Philippines, mais il souligne avoir reçu 175 appels concernant des personnes manquantes.

Actuellement, 1289 citoyens canadiens sont inscrits au service d'Inscriptions des Canadiens à l'étranger aux Philippines. Parmi eux, 333 sont installés dans les zones touchées par le typhon.

Au Québec, on compte plus de 25 000 Philippins. La communauté est très ébranlée par la catastrophe.

« C'est difficile parce que je pense à ma famille. Et quand je regarde les nouvelles, je vois les endroits dévastés par le typhon, ça me touche beaucoup », dit Leonora Laput, présidente de l'Association philippine québécoise.

Elle garde tout de même espoir.« Je sais qu'il y a beaucoup de monde partout qui veulent donner de l'aide. Donc ça me rassure que beaucoup de monde vont recevoir de l'aide. »

Les amis et les proches préoccupés par le sort de citoyens canadiens susceptibles de se trouver dans la zone touchée par la tempête doivent prendre contact avec le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence du ministère des Affaires étrangères au numéro sans frais 1 800 387-3124. Ils peuvent aussi envoyer un courriel à l'adresse sos@international.gc.ca.