NOUVELLES
11/11/2013 04:34 EST | Actualisé 10/01/2014 05:12 EST

Poursuite d'un milliard de dollars contre trois agences de notation

Deux liquidateurs de fonds de la banque américaine Bear Stearns ont attaqué lundi en justice les trois principales agences de notation, leur réclamant un milliard de dollars.

Ils les accusent d'avoir frauduleusement assigné des notes exagérées à des titres détenus par ces fonds.

Les fonds, rachetés en 2008 par JP Morgan Chase, étaient conçus pour investir dans des produits non risqués bénéficiant des notations les plus élevées, indiquent les liquidateurs.

Standard and Poor's, filiale de McGraw-Hill, ainsi que Moody's et Fitch, ont sciemment donné des notes supérieures à la valeur réelle à des titres de dette qu'elles évaluaient avant la crise, afin de « préserver leur part de marché », soutiennent-ils.

En plus d'un milliard de dollars, les plaignants exigent des dommages et intérêts et le remboursement de leurs frais juridiques.

En 2008, en pleine crise financière, Bear Stearns s'est effondrée avant d'être rachetée par la banque JP Morgan Chase.

Depuis, les agences de notation, accusées d'avoir contribué à la crise financière en octroyant des notes élevées à des produits financiers adossés à des prêts immobiliers risqués, font l'objet de nombreuses poursuites judiciaires.

Le département américain de la Justice poursuit l'agence S&P pour récupérer 5 milliards de dollars au nom des investisseurs.

PLUS:rc