NOUVELLES
11/11/2013 03:42 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Le quincailler Rona annonce l'acquisition du reste du Groupe Coupal

MONTRÉAL - Le quincailler québécois Rona (TSX:RON) a annoncé lundi l'acquisition de la totalité des actions qu'il ne détenait pas déjà de Matériaux Coupal, une bannière spécialisée dans la vente de bois d'oeuvre et matériaux de construction pour entrepreneurs.

Rona, qui détient 51 pour cent des actions de l'entreprise depuis février 2006, met ainsi la main sur la participation de 49 pour cent restante détenue par la Société de gestion Doucet, l'entreprise familiale qui exploite le Groupe Coupal depuis 1971.

Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Quelque 500 employés travaillent actuellement pour le Groupe Coupal.

«Cette transaction est tout à fait alignée avec notre volonté de consolider nos activités stratégiques, notamment en ce qui a trait à notre offre dans les secteurs de la construction et de la rénovation», a souligné Robert Sawyer, président et chef de la direction de Rona.

Le président de Groupe Coupal, François Doucet, croit quant à lui que cette annonce est une «suite logique» du partenariat avec Rona.

«Nous travaillons main dans la main avec l'équipe de Rona depuis plus de sept ans», a souligné M. Doucet, qui demeurera en poste à titre de conseiller stratégique.

En 2012, les activités de Matériaux Coupal ont généré des ventes de près de 130 millions $.

La transaction permet à Rona de mettre la main sur neuf points de vente de matériaux de construction dans la région de Montréal, deux usines spécialisées en structures et une division spécialisée en finition intérieure.

Elle survient également à la veille du dévoilement des résultats du troisième trimestre de l'entreprise établie à Boucherville.

Les analystes sondés par Thomson Reuters s'attendent à ce que les profits ajustés de Rona varient entre 11 et 30 cents par action malgré un recul des revenus de l'entreprise qui pourraient être de l'ordre de 6,6 pour cent.

Le secteur de la rénovation du détaillant devrait enregistrer des ventes de 1,25 milliard $, en recul comparativement aux 1,34 milliard $ de la même période en 2012.

Rona tente de retrouver la voie de la rentabilité depuis le début de l'année.

Le quincailler a notamment éliminé de nombreux postes administratifs en plus de fermer 11 magasins considérés peu rentables en Ontario ainsi qu'en Colombie-Britannique.

Un ambitieux plan visant à réduire de 110 millions $ les coûts de Rona a également été mis de l'avant par ses dirigeants.

Malgré d'importants efforts déployés pour réduire ses coûts, Rona doit composer avec une économie qui manque de vigueur en plus d'une baisse des dépenses dans le secteur de la construction résidentielle, qui devrait se poursuivre l'an prochain.

À la Bourse de Toronto, le titre de Rona a cédé 19 cents, ou 1,56 pour cent, pour clôturer la séance à 12,01 $.

PLUS:pc