NOUVELLES
11/11/2013 09:19 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Bangladesh: des milliers de travailleurs affrontent la police

DACCA, Bangladesh - Des milliers de travailleurs de l'industrie du textile du Bangladesh ont affronté la police à coups de pierres et de bâtons, lundi, à l'occasion de manifestations organisées pour réclamer de meilleurs salaires.

Les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes pour tenter de disperser les foules.

Un comité parlementaire a recommandé, la semaine dernière, que le salaire minimum soit rehaussé à 66,25 $ US par mois, une augmentation de 77 pour cent qui en ferait néanmoins le salaire minimum le plus faible de la planète. Les travailleurs rejettent cette idée et demandent plutôt un salaire de 100 $ US par mois.

Les propriétaires d'usines s'opposent aussi à la hausse suggérée. Ils font valoir que cette augmentation gonflerait leurs coûts de production de manière importante et plomberait le secteur dans un contexte de concurrence mondiale féroce.

Le Bangladesh est le deuxième plus important producteur de vêtements de la planète, derrière la Chine. Le pays retire environ 20 milliards $ US chaque année de ses exportations de vêtements, surtout vers l'Europe et les États-Unis.

Le ministère du Travail doit encore approuver la hausse suggérée.

Les violences de lundi, qui auraient fait une trentaine de blessés, s'inscrivent dans le cadre d'une grève générale nationale organisée par l'opposition du pays pour obtenir la démission du gouvernement de la première ministre Sheikh Hasina. La grève générale de trois jours devrait prendre fin mercredi.

PLUS:pc