NOUVELLES

Nucléaire iranien : en cas d'impasse samedi à Genève, négociations dans 7 à 10 jours

09/11/2013 11:48 EST | Actualisé 09/01/2014 05:12 EST
AP
Iran?s Foreign Minister Javad Zarif leaves the General Debate after listening to U.S. President Barack Obama speak during the 68th session of the General Assembly at United Nations headquarters, Tuesday, Sept. 24, 2013. (AP Photo/Seth Wenig)

Au cas où il n'y aurait pas d'accord samedi soir à Genève sur le programme nucléaire iranien, les négociations reprendraient dans sept à dix jours, a déclaré à l'agence officielle Irna le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif.

"S'il n'y a pas d'accord ce (samedi) soir, les négociations continueront dans une semaine ou dix jours", a-t-il dit aux journalistes iraniens lors d'une pause après deux heures de discussions avec le Secrétaire d'Etat John Kerry et la diplomate en chef de l'Union européenne Catherine Ashton. Cette pause se poursuivait samedi après-midi pour des consultations entre les pays négociateurs.

M. Zarif a fait état de progrès mais il n'est pas sûr d'avoir un accord samedi soir "sur le texte de la déclaration commune". "Jusque là, les progrès ne sont pas si mauvais (...) mais il se peut qu'on n'arrive pas à conclure ce soir", a-t-il affirmé, selon l'agence iranienne Isna.

"Nous avons aussi besoin que des inquiétudes soient levées", a ajouté M. Zarif, estimant "peu probable" que les négociations continuent dimanche.

Auparavant il avait affirmé que "sur certaines questions on est arrivé à un accord, sur d'autres il y a toujours des désaccords"

Le groupe 5+1 qui négocie avec l'Iran réunit les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Etats Unis, Russie, Chine, France, Grande Bretagne) plus l'Allemagne.

INOLTRE SU HUFFPOST

Hassan Rohani remporte la présidentielle en Iran