Huffpost Canada Quebec qc

Deux Montréalais sont réprimandés pour une manoeuvre électorale diffusée à Infoman

Publication: Mis à jour:
VOTE
Getty

MONTRÉAL - Deux Montréalais ont reçu des mises en garde de la part d'Élections Canada pour une manoeuvre électorale qui a été diffusée à l'émission Infoman, lors du scrutin fédéral de 2011.

Laura-Emmanuelle Gagné et Simon Poulin ont tous deux reçu une seconde carte d'électeur avant les élections générales de 2011 — une pour leur district de Rosemont — La Petite-Patrie et, par erreur, une autre pour la circonscription de Laurier — Sainte-Marie.

Le jour du scrutin, le 2 mai, tous deux ont voté dans ces circonscriptions, mais ont annulé leur second vote.

Leur stratagème a été enregistré à l'aide de caméras cachées et présenté à Infoman, à Radio-Canada, trois jours plus tard.

«Lorsque le gouvernement nous invite, pourquoi ne pas le faire?», s'est interrogé l'animateur Jean-René Dufort pendant l'épisode.

Selon lui, il s'agit d'un «spécial deux pour un d'Élections Canada, qui a distribué deux cartes d'électeur à plusieurs Montréalais».

Il n'a pas été possible de connaître le nombre exact de cas où deux cartes ont été envoyées à une même personne, ou le nombre de gens ayant voté à deux reprises. Élections Canada n'avait pas répondu à une demande de commentaires, samedi après-midi.

Lors de l'émission, M. Poulin a dit croire que plusieurs de ses voisins avaient eux aussi reçu deux cartes d'électeur.

Si Infoman relève de la comédie, M. Dufort conclut le segment en soulevant avec sérieux l'interrogation suivante: «Il faut encore se poser cette question en 2011: combien de gens ont voté à deux reprises?»

Un responsable dans un bureau de vote est capté sur caméra cachée alors qu'il reconnaît l'existence du problème.

«Il ne s'agit pas de la première fois, c'est une erreur que nous avons vue à plusieurs reprises au cours de la journée», dit-il.

Un rapport commandé par Élections Canada sur le scrutin de 2011 a soulevé de «graves» problèmes avec les procédures utilisées par les responsables électoraux.

Plus spécifiquement, le rapport a découvert des problèmes avec des gens dont les noms n'étaient pas sur les listes électorales, ou qui n'avaient pas les bonnes pièces d'identité une fois rendus au bureau de vote.

Élections Canada dit agir pour corriger ces problèmes, mais ne s'attend pas à avoir entièrement réglé la situation lors des prochaines élections générales, en 2015.

Bien que leurs visages étaient brouillés à Infoman, Mme Gagné et M. Poulin ont été découverts après une enquête d'Élections Canada.

Une notice publiée vendredi dans la Gazette du Canada affirme que les deux assument la responsabilité de leurs gestes, ajoutant que les Canadiens doivent respecter le principe du vote unique.

Selon Mme Gagné et M. Poulin, le fait d'annuler le deuxième vote démontre qu'ils ne commettaient pas un crime.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Quelques controverses du gouvernement Harper
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction