Huffpost Canada Quebec qc

Le cyclone Haiyan aurait fait plus de 10 000 victimes (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:

Le typhon Haiyan aurait tué quelque 10 000 personnes dans la province de Leyte, dans le centre des Philippines, rapporte le chef de la police régionale.

La partie de la province située sur le passage du typhon, l'un des plus puissants à n'avoir jamais touché terre, a été détruite à 70 % ou 80 %, a indiqué le commissaire Elmer Soria.

Plus tôt, une évaluation de la Croix-Rouge faisait état de 1200 morts, dont 1000 dans la province de Leyte.

Parmi les zones les plus touchées figure Tacloban, ville de 220 000 habitants de la province de Leyte. Les victimes ont été emportées par la montée des eaux dans la ville, a fait savoir Gwendolyn Pang, secrétaire générale de la Croix-Rouge philippine.

L'aéroport de Tacloban, à 580 km au sud-est de Manille, a lui aussi été pratiquement détruit par la montée des eaux de mer qui ont envahi les lieux, détruisant les vitres de la tour de contrôle, rasant le terminal et renversant les véhicules garés à proximité.

« Presque toutes les maisons ont été détruites [à Tacloban], la plupart totalement. Quelques-unes sont encore debout, mais elles sont endommagées », a dit pour sa part le commandant Rey Balido, porte-parole de l'Agence nationale des catastrophes naturelles.

Dans la province de Samar, on déplore autour de 300 morts et 2000 disparus, selon les autorités. Et ce bilan risque de s'alourdir sensiblement à mesure que les équipes de secours, ralenties par les routes coupées et les arbres déracinés, progressent vers les zones dévastées.

« Plus les secours réussissent à rejoindre les endroits qui sont reculés et qui étaient coupés du reste du monde, plus les scènes sont troublantes, note notre correspondant en Asie, Yvan Côté. Ça rappelle vraiment le tsunami de 2004 en Indonésie ».

« Il s'agit de destructions à grande échelle. Des voitures ont été emportées comme des fétus de paille et les rues sont jonchées de débris », a déclaré pour sa part Sebastian Rhodes Stampa, chef d'une équipe onusienne d'évaluation de la catastrophe à Tacloban.

Samedi, les réseaux de téléphonie mobile étaient toujours hors service et la plupart des routes coupées. En plusieurs endroits, l'eau et l'électricité ne sont pas disponibles. L'armée largue des ravitaillements par avion pour permettre aux sinistrés de s'alimenter.

Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l'ONU, a demandé la semaine dernière l'envoi de 44 tonnes de biscuits à haute teneur énergétique à distribuer aux survivants en prévision du typhon. Ces ravitaillements seront suivis par 2000 tonnes de riz.

Le PAM, prévoit que les dépôts alimentaires seront fortement sollicités dans les prochains jours. « Le gouvernement philippin et ses moyens logistiques seront mis à rude épreuve, ainsi que les nôtres », dit Elizabeth Byrs, porte-parole de l'agence onusienne.

Le Canada offre son aide

Ottawa offrira jusqu'à 5 millions de dollars aux organisations humanitaires de la région qui fourniront aux victimes du typhon des abris d'urgence, de la nourriture, de l'eau et d'autres services essentiels, a annoncé samedi soir le ministère des Affaires étrangères.

« En plus de l'appui annoncé aujourd'hui, le Canada, par l'entremise de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, apporte une aide immédiate aux personnes touchées par le typhon Haiyan », a déclaré le ministre du Développement international, Christian Paradis.

« Le Canada se tient prêt à offrir tous les secours possibles aux Philippines pour faire face à cette urgence, a pour sa part indiqué le premier ministre Stephen Harper dans un communiqué. Nos représentants à Ottawa et à notre mission de Manille continuent à surveiller de près la situation. Ils sont continuellement en contact avec les autorités locales concernées et avec les partenaires de l'aide humanitaire. »

À Toronto, où la diaspora philippine est particulièrement présente, diverses organisations tentent notamment de recueillir des fonds pour venir en aide aux victimes. C'est entre autres le cas de l'organisme Global Medic qui tient un barbecue dimanche et qui a envoyé l'une de ses équipes sur place.

Global Medic est spécialisé dans la purification de l'eau contaminée. L'agence va se déployer dans la province de Rizal et travailler conjointement avec diverses organisations non gouvernementales locales.

Quelque 500 000 Philippins vivent au pays. Environ 1200 Canadiens résident pour leur part aux Philippines. On ne sait pas si certains d'entre eux font partie des victimes du typhon.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Le super-typhon Haiyan frappe les Philippines (8 novembre 2013)
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction