NOUVELLES
09/11/2013 01:10 EST | Actualisé 09/01/2014 05:12 EST

Douglas Murray s'illustre en tirs de barrage à l'entraînement du CH

BROSSARD, Qc - Après la défaite de 3-2 en fusillade cette semaine contre les Blues de St. Louis, plusieurs observateurs ont fait remarquer que le Canadien devait renforcer cet aspect de son jeu car il suffit parfois de quelques points grapillés par-ci, par-là pour départager une équipe qui accède aux séries éliminatoires d'une autre éliminée.

Michel Therrien a écouté le conseil, et tous ses joueurs ont participé à une séance de tirs de barrage samedi matin. Ils étaient séparés en deux équipes, les blancs — surtout des joueurs défensifs — contre les rouges. Douglas Murray, des blancs, s'est illustré en effectuant toute une feinte pour déjouer Carey Price. Le Suédois a récidivé quelques instants plus tard en déculotant Peter Budaj. C'est finalement P.K. Subban, des rouges, qui a remporté le concours. En conséquence, les blancs ont dû effectuer quelques tours de patinoire.

«J'ai pratiqué les tirs de pénalité en Suède, mais je n'ai participé qu'à une seule séance de tirs de barrage dans les ligues mineures (avec les Barons de Cleveland), où j'ai marqué le but de la victoire, et ça ne s'est plus jamais produit ensuite», a commenté Murray en riant.

Interrogé après l'entraînement à savoir s'il allait utiliser Murray lors de la prochaine fusillade, le pilote du Canadien a offert une métaphore en guise de réponse.

«Quand je suis sous la douche, je chante très bien, mais en public c'est une autre histoire, a déclaré Therrien, mi-figure, mi-raisin. C'était quand même une belle surprise (de voir Murray marquer deux buts).»

Ce genre d'exercice permet aussi de détendre l'atmosphère, surtout lorsque l'équipe traverse sa première séquence difficile de la saison, n'ayant pas savouré de victoire à ses quatre derniers matchs.

«Ça permet à tout le monde de s'amuser un peu et d'essayer des choses, a souligné Rene Bourque, qui a inversé son rôle avec Michaël Bournival et joué à l'aile droite en compagnie de David Desharnais. C'est une facette importante du jeu, et ces points s'additionnent à la fin de la saison. Ça nous est arrivé une seule fois jusqu'ici, mais nous devons travailler là-dessus et être prêts pour la prochaine occasion.»

Foncer au filet, la clé selon Therrien

L'incapacité du Canadien à marquer à 5-contre-5 lors des plus récents matchs a également été abordée après l'entraînement. Le Tricolore n'a marqué que quatre buts dans de telles circonstances lors des quatre dernies matchs, mais en a concédé 14. Therrien s'est néanmoins fait rassurant à ce chapitre et a réitéré que ses hommes devaient remporter plus de batailles devant le filet adverse.

«Quand les chances de marquer sont là, tu sais qu'éventuellement tu vas finir par marquer des buts, a dit Therrien, qui a rappelé que le CH avait eu 18 chances de marquer lors du dernier match. J'ai beaucoup aimé l'intensité des joueurs au cours des derniers matchs — on a eu des chances de qualité —, même si les résultats n'ont pas été là. Mais j'encourage mes joueurs à aller au filet, à mettre la rondelle au filet. À bien exécuter. Donc aussi longtemps que les chances seront là, tu sais qu'éventuellement ce problème-là va être réglé.»

C'est d'ailleurs pour cette raison que Therrien a demandé à ses joueurs de pratiquer un exercice de deux-contre-deux avec contacts autour du filet, auquel a notamment participé Alexei Emelin. Le robuste défenseur russe qui devait revenir au jeu d'ici la mi-novembre, s'est entraîné en alternance avec Francis Bouillon et Murray, et il a affirmé être à 100 pour cent remis.

Un autre éclopé, Daniel Brière, qui soigne toujours une commotion cérébrale, a encaissé des mises en échec et a effectué quelques présences à l'aile droite au sein du quatrième trio. Il ne jouera pas dimanche mais pourrait revenir au jeu cette semaine, a indiqué Therrien.

Pour ce qui est de la problématique du quatrième trio, George Parros a souligné que son unité devait passer moins de temps en zone défensive. En cinq matchs, il a été sur la glace pour cinq buts des rivaux. Cela en seulement 21:03 de temps d'utilisation.

«Je ne suis pas très heureux en ce moment, et je sais qu'il faudra procéder à quelques changements, a reconnu le dur à cuire du CH. Je crois qu'on passe trop de temps en zone défensive, et c'est pour cette raison que mes statistiques ne sont pas très bonnes. Quand tu es dans ta zone, des buts peuvent être marqués, mais je ne pense pas que ce soit la faute d'un joueur en particulier.»

Une semaine chargée de quatre matchs en sept jours attend le Canadien, qui disputera son prochain duel dimanche, contre les Islanders de New York. Carey Price sera devant le filet pour l'occasion.

En fin de journée, le Canadien a annoncé le rappel de l'attaquant Gabriel Dumont et du défenseur Greg Pateryn des Bulldogs de Hamilton, de la Ligue américaine.

PLUS:pc