NOUVELLES
08/11/2013 01:19 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

Étonnante recrudescence du rachitisme au Royaume-Uni

LONDRES - Le Royaume-Uni est aux prises avec une recrudescence étonnante du nombre de cas de rachitisme au pays.

Le rachitisme est provoqué par une déficience grave en vitamine D, ce qui nuit à l'absorption du calcium par l'organisme. Le rachitisme touchait souvent les enfants pauvres qui, pendant l'époque victorienne, travaillaient dans les usines de la Révolution industrielle. Les victimes souffraient fréquemment de jambes déformées.

Le mois dernier, la médecin chef du Royaume-Uni, la docteure Sally Davis, a estimé que le retour du rachitisme était «estomaquant». Elle a proposé que le pays distribue des vitamines gratuitement à tous les enfants de moins de cinq ans et a demandé à une agence de se pencher sur la possibilité.

La majorité des gens obtiennent leur vitamine D du soleil, des poissons gras, des oeufs et des produits laitiers. Le problème est essentiellement disparu du Royaume-Uni dans les années 1950, quand le pays a commencé à remettre de l'huile de foie de morue à tous les enfants.

Mais au cours des 15 dernières années, le nombre d'enfants hospitalisés a quadruplé, passant de 183 cas en 1995 à 762 cas en 2011. Les experts estiment que le problème est probablement encore plus important, puisqu'il n'existe aucun programme de dépistage formel.

Un autre médecin, le docteur Mitch Blair, a attribué une partie du problème au fait que les enfants passent de plus en plus de temps à jouer à l'intérieur, loin du soleil. Et quand ils sortent, ils sont souvent enduits d'écrans solaires et couverts de la tête aux pieds.

Contrairement à des pays comme le Canada, l'Australie et les États-Unis, le Royaume-Uni n'autorise pas que des aliments comme le lait ou la farine soient enrichis de vitamine D.

Au Canada, peut-on lire sur le site de Santé Canada, on recommande la prise quotidienne de suppléments de vitamine D chez les nourrissons allaités au sein depuis 1967. Cette recommandation se serait révélée efficace en tant que mesure de prévention du rachitisme.

PLUS:pc