NOUVELLES
08/11/2013 03:39 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

La société montréalaise CAE vend six simulateurs de vol pour 90 millions $

MONTRÉAL - L'entreprise montréalaise de simulation et formation pour les secteurs de l'aviation CAE (TSX:CAE) a annoncé vendredi avoir vendu quatre simulateurs de vol à la société indonésienne Lion Air Group et deux simulateurs à des clients dont l'identité demeure confidentielle.

D'une valeur de plus de 90 millions $, ces contrats portent à 33 le nombre de simulateurs de vol dont CAE a annoncé la vente depuis le début de son exercice 2014.

La société prévoit vendre un nombre record de 40 simulateurs cette année, en hausse par rapport aux 35 de l'an dernier.

Des analystes estiment que CAE se trouve en position de maintenir son leadership à l'échelle mondiale, malgré une concurrence accrue qui a eu pour effet de réduire les prix et les marges.

L'entreprise compte une importante base de simulateurs installés, des coûts peu élevés et la capacité sans pareille d'offrir aux pilotes des services de formation, selon Cameron Doerksen, de Financière Banque Nationale.

CAE a produit près de la moitié des simulateurs de vol de l'aviation civile actuellement utilisés dans le monde entier.

Abstraction faite des simulateurs pour avions d'affaires et hélicoptères, la société montréalaise domine le marché avec une part de 56 pour cent. Sa plus proche rivale, L-3 Link, contrôle 26 pour cent du marché, devant Flight Safety International, qui ne se concentre par sur les appareils commerciaux, avec 10 pour cent.

CAE emploie environ 8000 personnes dans plus de 100 sites et centres de formation répartis dans environ 30 pays.

À la Bourse de Toronto, vendredi, les actions de CAE ont clôturé à 12,12 $, en hausse de 10 cents.

PLUS:pc