NOUVELLES
08/11/2013 11:38 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

La cause de l'ex-policier Benoît Roberge remise au 21 novembre

Radio-Canada

MONTRÉAL - Les procédures dans la cause de l'ex-policier Benoît Roberge, soupçonné d'avoir vendu des informations aux Hells Angels, ont été reportées.

Il devait revenir devant la cour vendredi à Montréal pour connaître la date de son enquête sur remise en liberté provisoire.

Or, son avocat était malade et n'était donc pas disponible pour sa cause qui a été remise au 21 novembre.

Benoit Roberge est détenu depuis son arrestation au début d'octobre.

Il est accusé de gangstérisme, d'abus de confiance, de même que d'entrave et tentative d'entrave au profit d'un gang.

La Couronne s'oppose à sa remise en liberté.

Roberge devait être présent vendredi mais il a été décidé de le laisser à son centre de détention en raison de la maladie de son avocat.

Il a été représenté par quatre avocats depuis son arrestation.