NOUVELLES
08/11/2013 04:46 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

Des militants de Greenpeace escaladent la Sagrada Familia à Barcelone en réaction à l'arrestation de militants en Russie

AFP

MADRID - Des militants de Greenpeace ont escaladé la façade de la Sagrada Familia à Barcelone, vendredi, pour dénoncer l'arrestation par la Russie de 28 membres de l'organisation écologiste.

Les manifestants se sont accrochés aux pierres de la basilique et ont déroulé une bannière en plusieurs langues réclamant la «liberté» pour les militants arrêtés dans l'océan Arctique.

Deux Canadiens font partie des militants de Greenpeace arrêtés en Russie en septembre. Il s'agit d'Alexandre Paul, de Montréal, et de Paul Ruzycki, de Port Colborne, en Ontario.

Le 18 septembre, la garde côtière russe a interrompu une tentative des militants de Greenpeace d'escalader une plateforme de forage de la société d'État Gazprom. La garde côtière a saisi le navire de l'organisation et a arrêté les 28 militants, en plus d'un photographe russe et d'un vidéaste britannique.

Ils ont d'abord été accusés de piraterie, mais les autorités russes ont par la suite réduit la gravité des charges et ont porté des accusations de hooliganisme, passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à sept ans de prison.

Le navire de Greenpeace, l'«Arctic Sunrise», battait pavillon néerlandais, et les Pays-Bas ont lancé des poursuites judiciaires contre la saisie du bateau par la Russie.