POLITIQUE
08/11/2013 02:26 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

23 recommandations accueillies par le ministre Gaudreault pour améliorer la sécurité routière

PC

Le ministre québécois des Transports, Sylvain Gaudreault, accueille favorablement le troisième rapport de la Table québécoise de la sécurité routière (TQSR), qui contient 23 recommandations pour améliorer la sécurité des usagers de la route.

Ces recommandations font suite à celles incluses dans les deux premiers rapports de la TQSR en 2007 et 2009.

S'il est moins mordant que les deux rapports précédents, le 3e rapport de la TQSR insiste néanmoins sur certains points, par exemple le virage à droite au feu rouge. L'organisme estime qu'il faut encore sensibiliser les usagers au respect des règles associées à cette manœuvre.

Dans ses recommandations, le TQSR souhaite aussi s'attaquer au fléau de la drogue au volant. Elle suggère au gouvernement québécois d'examiner la possibilité d'instaurer les mêmes sanctions aux conducteurs qui sont arrêtés avec les facultés affaiblies par la drogue qu'à ceux qui sont arrêtés pour ivresse au volant.

La TQSR propose également de hausser le montant maximal des amendes pour les jeunes de moins de 18 ans qui commettent une infraction en vertu du Code de la sécurité routière. Présentement, ce montant est de 100 $.

« Ces recommandations seront prises en compte par les responsables du gouvernement [...] concernant la sécurité routière, notamment pour l'élaboration de la prochaine stratégie gouvernementale d'intervention durable en matière de sécurité », a dit vendredi après-midi le ministre, qui était accompagné du président de la TQSR, Jean-Marie De Koninck.

Sylvain Gaudreault a tenu à souligner l'importance de la TQSR, qui a « largement contribué à faire en sorte que la sécurité routière occupe davantage de place dans l'espace public » au Québec.

Bilan positif pour 2013

Statistiques à l'appui, le ministre a rappelé que les efforts déployés en matière de sécurité dans les transports portent leurs fruits dans la province, notamment pour l'année 2013. « Pour les huit premiers mois de l'année, le nombre de victimes de collisions mortelles est en baisse de 7,1 % et le nombre de blessés graves connaît une diminution de 10,5 % », a-t-il dit, encouragé.

Sylvain Gaudreault a aussi fait savoir que le nombre de décès sur les routes du Québec est passé de 720 en 2006 à 436 en 2012, ce qui représente une diminution de 39,4 %. Le nombre total de victimes est quant à lui passé de 50 474 en 2006 à 39 541 en 2012, soit une diminution de 21,7 %.

S'il est encouragé par ce bilan, le ministre tient à rappeler que les efforts doivent se poursuivre. « Ces chiffres ne doivent pas nous faire oublier qu'une seule victime de la route est encore une victime de trop et que l'on peut toujours faire davantage pour réduire le nombre d'accidents et sauver des vies », a-t-il conclu.

Les 10 plus belles routes panoramiques au Canada

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.