NOUVELLES
07/11/2013 07:25 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Télévision: Vidéotron ne veut pas céder à la pression de ses concurrents

MONTRÉAL - Vidéotron n'a pas l'intention d'emboîter le pas à ses concurrents qui mettent de l'avant diverses promotions pour augmenter leurs parts de marché dans le secteur de la télédiffusion.

La filiale de Québecor (TSX:QBR.B) se dit même, dans une certaine mesure, prête à céder des parts de marché afin de cibler une clientèle bien précise.

«Notre attention est dirigée vers les clients qui nous permettent d'augmenter nos marges», a souligné jeudi Manon Brouillette, présidente et chef de l'exploitation de Vidéotron, en marge du dévoilement des résultats trimestriels de Québecor.

«Ce sont les clients qui décident de prendre trois ou quatre services, comme la télévision, téléphonie et Internet, entre autres, qui vont nous permettre de continuer à croître», a-t-elle ajouté.

Pour justifier cette approche, Mme Brouillette a souligné que le revenu mensuel moyen par abonné de Vidéotron avait continué à croître au troisième trimestre, pour s'établir à 119,24 $, en hausse de 6,2 pour cent, ou 6,92 $.

Questionné notamment sur les promotions agressives de Bell pour son service de télé Fibe, le président et chef de la direction de Québecor, Robert Dépatie, a confirmé que la société n'avait pas l'intention de jouer ce jeu.

«C'est incroyable de voir combien ils dépensent pour acquérir des clients, a-t-il observé. Pour l'instant, Bell peut soutenir ce genre de stratégie.»

M. Depatie a également rappelé que si la part de marché de Vidéotron pouvait diminuer en ce qui a trait à la câblodistribution, elle devrait se maintenir dans les secteurs d'Internet et de la téléphonie.

L'analyste Maher Yaghi, de Valeurs mobilières Desjardins, a noté que la filiale de Québecor avait perdu 2000 abonnés au service de télédistribution de base alors qu'il s'attendait à 6000 nouveaux clients.

Vidéotron a ajouté 6500 clients à son service téléphonique, ce qui est en deçà de la cible de 31 000 nouveaux abonnés de l'analyste.

En ce qui a trait aux résultats de Québecor, la société a épongé une perte nette attribuable aux actionnaires de 167,8 millions $ au troisième trimestre, soit 1,36 $ par action.

Son bénéfice ajusté s'est cependant établi à 63,7 millions $, soit 51 cents par action. Cette performance a été supérieure aux attentes des analystes, qui prévoyaient en moyenne un bénéfice de quelque 40 cents par action.

Au cours de la période correspondante de 2012, le géant médiatique québécois avait rapporté un bénéfice net de 49,5 millions $, ou 39 cents par action.

L'entreprise a notamment justifié sa perte nette du troisième trimestre par l'impact non monétaire défavorable de 177 millions $ de mesures d'amortissement.

Les revenus trimestriels de Québecor ont quant à eux progressé de 1,9 pour cent, pour atteindre 1,08 milliard $.

Ceux de sa division médias ont cependant reculé de 8,7 pour cent, à 208 millions $. Toutefois, le bénéfice avant intérêts et impôts était de 26 millions $, en progression de 4,7 pour cent.

Les nouvelles mesures de restructuration instaurées au sein de cette division pendant le troisième trimestre ont entraîné l'abolition de 360 postes, la fermeture de huit publications et trois journaux gratuits, soit le «24 Heures» d'Ottawa, de Calgary et d'Edmonton.

La société estime que ces mesures ont représenté des économies de 55 millions $.

De son côté, Vidéotron a enregistré des hausses de 5,1 pour cent des revenus, qui ont atteint 683 millions $, et de 8,2 pour cent de son bénéfice d'exploitation.

Dans le secteur de la télédiffusion, le bénéfice d'exploitation s'est établi à 15,2 millions $, en hausse de 8,4 millions $ par rapport à la même période de 2012.

Cette performance s'explique entre autres par un ajustement rétroactif favorable des redevances de retransmission, mais aussi de l'incidence des mesures de restructuration et de réduction de coûts instaurées au deuxième trimestre 2013.

Le secteur télécommunications a affiché une croissance de 33,1 millions $ (5,1 pour cent) de ses revenus et de 24,9 millions $ (8,2 pour cent) de son bénéfice d'exploitation.

L'action de Québecor a avancé jeudi de 43 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 25,92 $.

PLUS:pc